blog dominique autie

 

Mardi 16 mai 2006

06: 54

 

 

 

 

 

rocker

 

 

 

 

 

Quoi de plus nauséeux, souvent, que le physique de l'emploi ? – ces gens qui se font une mine de circonstance (une voix de curé, une propreté de sup' de co [je me suis aperçu que je dotais ce vocable de majuscules parfaitement indues, c'en est terminé], un collier d'instituteur socialiste).

En revanche, il arrive que le rôle exerce une force plastique, qu'il moule, modèle, sculpte l'officiant à sa mesure. Il peut en émaner quelque émotion pour qui est assis dans la salle.

Dimanche matin, retour des puces de Saint-Sernin, halte obligée devant un double expresso à la terrasse du Resto City Café encore guindée par le chantier du métro : les passants vous défilent sous le nez, au ras des semelles – bref séjour en milieu hostile, mais l'expresso y est un délice, et le patron un modèle de courtoisie.

Je l'ai vu venir. Il passe.

Cheveux blanc-gris jaunasse jusque sur les épaules, le débardeur noir polymérisé sur le torse. Au biceps, tatoo délavé par le temps – daté, peut-être ce qu'il y a de plus obsolète dans sa silhouette. Sans breloque superfétatoire, rien de trop : juste, trop impeccablement juste pour qu'il y fût pour quelque chose. Mais, dans le regard, ce je-ne-sais-quoi d'une foule en délire depuis plus de trente ans, qui vous donne envie de lui tendre une vieille Gibson pour qu'il se lance dans un riff interminable. Un peu voûté sur sa caisse. Le souffle court mais les doigts en feu.

Il s'éloigne, précautionneux – ou plus déterminé (difficile de trancher, c'est le contraire d'une impro) à chacune de ses Santiags posée sur la bascule des nasses à rats dont est semée sa route.

 

 

Santiag, D.R.

 

 

guitars
blanc
CE BLOG DISPOSE D'UN INDEX
Retrouvez une chronique ancienne
Naviguez par thèmes…

Cliquez ici

Commentaires:

Commentaire de: Jacques Layani [Visiteur]
"Un collier d'instituteur socialiste" : c'est frappant, cette image, tout de même. L'Education nationale emploie 80 à 85 % de femmes, mais on continue à parler des enseignants barbus... Se peut-il que 15 à 20 % d'hommes (qui ne portent pas tous la barbe, naturellement) aient pu marquer à ce point l'imaginaire ? Etonnement...
Permalien Mardi 16 mai 2006 @ 10:27
Commentaire de: admin [Membre]
Je vous sens agacé, Jacques… Il est vrai que, depuis que j'ai appris que l'on dote même les sup' de co d'une éthique (il n'a pas été dit : d'une morale, ce qui me rassure à demi), je songe à revoir tous mes clichés à la baisse.
D.A.
Permalien Mardi 16 mai 2006 @ 11:06
Commentaire de: Jacques Layani [Visiteur]
Non, non, je ne suis pas agacé, je suis seulement très étonné, et ce n'est pas la première fois que je relève ça. Je ne comprends pas très bien.

Pour le reste, je suis bien d'accord avec vous sur cette question de physique de l'emploi, chose effectivement repoussante.
Permalien Mardi 16 mai 2006 @ 11:21
Commentaire de: Ben [Visiteur]
un de mes spécimens préférés est le gothique. le vrai, avec toute la panoplie. Cela dit on est tous le spécimen de quelqu'un. Je dois être le parangon du bobo pour pas mal de monde. Faut s'y faire...
Permalien Mardi 16 mai 2006 @ 12:36
Commentaire de: Tlön [Visiteur]
"Je ne comprends pas très bien."
En 1981, les députés socialistes majoritaires et barbus étaient pour la plupart issus de l'éducation nationale d'où ce fameux cliché.
Permalien Mercredi 17 mai 2006 @ 16:37
Commentaire de: Jacques Layani [Visiteur]
Non, non, Tlön, je sais bien qu'on dit ça, mais ce n'est pas absolument exact. L'éducation nationale constituait effectivement, à ce moment-là, la plus grosse partie des électeurs socialistes, mais cela ne change rien au fait qu'il y avait déjà, dans l'éducation, le pourcentage de femmes que j'ai indiqué plus haut. Qu'il y ait eu davantage d'hommes que de femmes à l'Assemblée est une autre question -- mais tous ne portaient pas la barbe, ce n'est pas vrai. Il y a généralisation abusive. Remarquez, c'est le propre d'un cliché, c'est vrai.
Permalien Jeudi 18 mai 2006 @ 09:25
Commentaire de: Tlön [Visiteur]
Jacques,
Je suis tout prêt à admettre à l'existence des curés muets, des sup de co souillons et des institeurs socialistes imberbes !
Au fait connaissez vous PG Wodehouse ? Vous verrez c'est truffé de lord anglais sérieux comme des papes, de rombières anglaises excentriques, et de majordomes stylés....c'est... comment dire... de l'humour!
Permalien Jeudi 18 mai 2006 @ 12:54
Commentaire de: Tlön [Visiteur]
Pardonnez les fautes de frappes, je tappes sans mes lunettes!
Permalien Jeudi 18 mai 2006 @ 13:04
Commentaire de: alison [Visiteur]
vous pouvez mettre des photos de Santiags s'il vous plait?merci d'avance
Permalien Dimanche 11 mars 2007 @ 16:24

Les commentaires sont fermés pour cet article.

Dominique Autié
Dominique Autié
Quand le labeur
de vos journées
et les lectures
de vos nuits
vous tendent un seul
et même miroir
qui est l’écran
de votre ordinateur,
il y a urgence
à créer votre blog :
grâce au premier internaute
qui vous rend visite,
le cercle
cesse d’être vicieux.

Dominique Autié
Dominique Autié
Dominique Autié

octobre 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
<<  <   >  >>
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          
filet_dadada
filet_blanc_blog

LE PORTAIL intexte.net

Le blog de Dominique Autié
est développé sur le portail

intexte.net

logo_intexte
www.intexte.net

Agence d'édition
en ligne et hors ligne
de contenus pertinents.


*

Les éditions n&b
ont choisi le portail intexte.net
pour y développer leur site :

logo_nb
http://editions-nb.intexte.net



filet_blanc_blog


cadratin_dadada




Rechercher


Syndiquez ce blog XML