blog dominique autie

 

Mercredi 28 juin 2006

07: 22

 

Notre-Dame des Grâces


par Marc Briand

 

nd_victoires_toulouse

 

 

À l'angle des allées Jean-Jaurès et de la rue Dalayrac, en étage, se situe cette petite église de Notre-Dame des Grâces. Non loin de là, place Belfort, à l'angle des rues de Belfort et Cafarelli, se trouve une autre église, Notre-Dame des Victoires. Cette dernière est désaffectée et semble sauvée de la démolition puisqu'une crèche doit y être installée.

Deux églises dans le même quartier, un quartier chaud, faisaient probablement double emploi. On a gardé Notre-Dame des Grâces, grande et lumineuse à laquelle on accède par un escalier donnant rue Dalayrac. Dans l'autre, Notre-Dame des Victoires, je ne suis rentré qu'une fois, il y a longtemps, et je garde le souvenir d'une chapelle obscure où priaient quelques ombres silencieuses.

Si les grâces restent opérantes, il semble que les victoires soient désactivées. Du moins pour l'instant. Cette présence mariale dans ce quartier voué à la prostitution fait écho au message évangélique de pardon, de rachat, de rédemption. Je ne connais pas les dessous de l'immobilier dans le cas présent mais, si la crèche voit le jour, ce sera sûrement une victoire pour ces petits que de jouer dans ce havre de tranquillité pendant que leurs mamans travaillent.

Bien sûr, il ne faut pas confondre avec Notre-Dame de Grasse, statue du quinzième siècle, qui vient d'être restaurée et restituée au musée des Augustins. On constate seulement que le culte de la Vierge est très à l'honneur à Toulouse.

 

© Marc Briand.

 

 

Notre-Dame des Victoires, Toulouse. Cliché Marc Briand.

 

 

Lire un autre texte de Marc Briand
publié sur Le blog deDominique Autié

blanc_mince
Découvrir le site de Catherine et Marc Briand

 

 

livre_index
CE BLOG DISPOSE D'UN INDEX
Retrouvez une chronique ancienne
Naviguez par thèmes…
blanc

Cliquez ici

Commentaires:

Commentaire de: Claude [Visiteur] · http://leseauxvives.blogspirit.Com
"Laissez venir à moi les petits enfants..." Matthieu19 13-15, Luc 18 :15-17

Ce n'est qu'à partir du moyen âge que l'église (terme impropre) s'est refermée créant elle même la clôture entre le sacré et l'homme, institutionnalisant les règles des différents clergés, classifiant les ordres, "cladifiant" la hiérarchir suivant le rang, l'obole...

Lieu d'accueil, de refuge, le bâtiment offrait à la population la protection contre le chaos. L'église (terme approprié) accueillait les manants, les prostituées, les pauvres, les lépreux.. On y entrait à cheval, avec les bêtes, ultime protection contre les pillages et les massacres, et on s'en remettait à Dieu. La porte de l'église était sacrée et consacrée.

L'effondrement des valeurs, le manque de spiritualité a poussé les portes des églises: Ouradour douloureuse expression de la cruauté et j'en passe.

Les hommes sont passés, les bâtiments restent.
Les églises se ferment aux heures de l'admnistration, dans les villages, les portes sont closes, il faut prendre rendez vous pour prier. On préfère payer le psychologue qui absout les pêchés et laisser la porte close pour protéger le patrimoine.

Alors, au travers de cette mort spirituelle qu'elle magnifique reconversion que cette église en crèche.
Souhaitons à Notre Dame des Grâces d'entendre aussi des rires d'enfant.

Merci Monsieur Briand, de nous faire visiter votre belle ville de Toulouse.

Permalien Mercredi 28 juin 2006 @ 08:45
Commentaire de: Feuilly [Visiteur]
N'oublions pas tout de même ces églises qui sont parfois occupées par des demandeurs d'asile en détresse. Seul et ultime moyen qu'ils ont trouvé pour clamer leur désespoir. Il aura fallu la présence (illégale) des ces gens issus d’autres nations, chez qui les valeurs sont sans doute restées plus « archaïques », pour que nos églises reprennent le sens qu’elles avaient au Moyen-Age, celui d’un refuge (tant spirituel que matériel).
Permalien Mercredi 28 juin 2006 @ 11:09
Commentaire de: Alina [Visiteur] · http://www.alinareyes.com
J'ai été invitée un jour dans un lieu à Rome dont j'ai oublié le nom et qui fut d'abord un couvent, puis un orphelinat, puis un refuge pour les prostituées, et aujourd'hui abrite une association de lesbiennes... C'est une grande et belle bâtisse, les murs à l'intérieur sont pleins d'images où l'on ne voit pas seul homme, d'ailleurs ils sont interdits d'entrée, j'y ai passé une soirée un peu angoissante ! La Vierge c'est bien mais avec des hommes et des animaux autour, fils, charpentier, rois, âne, etc sans oublier l'Esprit Saint.
Permalien Mercredi 28 juin 2006 @ 11:16
Commentaire de: Olivier [Visiteur]
Le culte de la Vierge, de Clémence Isaure et de la Reine Pédauque ! La "ville rose", la ville-qui-est-une-rose, la ville-Vierge ?
Permalien Vendredi 30 juin 2006 @ 01:11

Les commentaires sont fermés pour cet article.

Dominique Autié
Dominique Autié
Quand le labeur
de vos journées
et les lectures
de vos nuits
vous tendent un seul
et même miroir
qui est l’écran
de votre ordinateur,
il y a urgence
à créer votre blog :
grâce au premier internaute
qui vous rend visite,
le cercle
cesse d’être vicieux.

Dominique Autié
Dominique Autié
Dominique Autié

juin 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
<<  <   >  >>
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30    
filet_dadada
filet_blanc_blog

LE PORTAIL intexte.net

Le blog de Dominique Autié
est développé sur le portail

intexte.net

logo_intexte
www.intexte.net

Agence d'édition
en ligne et hors ligne
de contenus pertinents.


*

Les éditions n&b
ont choisi le portail intexte.net
pour y développer leur site :

logo_nb
http://editions-nb.intexte.net



filet_blanc_blog


cadratin_dadada




Rechercher


Syndiquez ce blog XML