blog dominique autie

 

Dimanche 2 juillet 2006

01: 47

 

Du hooliganisme d'État

[En attendant qu'Homo festivus
consente à ce que je dorme.]

De la survie en milieux hostiles [XVI]
(Courts manuels portatifs – 18)

 

 

tours_de_magie

 

 

Jean-Marie Leblanc, le directeur général du Tour de France, estime samedi 1er juillet dans le quotidien suisse Le Temps que le cyclisme est menacé par une « véritable mafia » et demande le soutien des pouvoirs publics. Nous sommes en face de toute une organisation criminelle, dit-il dans le journal genevois. Nous avons besoin de la police, de moyens scientifiques supplémentaires. J'ai le sentiment d'avoir affaire à une véritable mafia, qui cherche à faire du fric, qui fausse des compétitions. Nous sommes ici à la limite du crime, ajoute-t-il. Je ne sais pas quelles courses ces gens ont faussées. Comment le savoir d'ailleurs ? Ce n'est pas à moi de répondre à cette question, mais à la justice. »

Ivre de fatigue, mais ne pouvant fermer l'œil (une troisième heure s'engage de klaxons bloqués, de brames, de cris qui feraient honte aux bêtes qui parviendraient à les pousser), je viens de procéder à une rapide revue de presse. L'article dont je reproduis ici le principal passage a été mis en ligne à 23 h 59, ce samedi (c'est-à-dire il y a un peu plus d'une heure) sur le site du Nouvel Observateur. On ne saurait mieux s'assurer qu'il restera inaperçu.

Il n'a échappé à personne, lundi dernier, que le président de la République a demandé d'apporter un soutien sans faille à l'équipe de France. Profondément choquant en regard du mépris affiché par l'État – et par la presse – pour les équipes de la recherche scientifique et, plus systématiquement, pour les communautés de travail qui tiennent cette société à bout de bras, ce message insultant pour l'esprit a été entendu : le peuple de France dégoupille donc canette sur canette, s'alcoolise, s'égosille, se répand, rote sous ma fenêtre, urine contre ma porte son trop-plein de bibine à température ambiante ; quelques voitures brûleront cette nuit dans le quartier du Mirail. Il conviendra, à tête reposée (mais quand ? j'ai découvert que dans trois nuits, ce sera pire) de chercher à qui, au juste, profite ce hooliganisme d'État. Nul doute, en effet, qu'il arrange quelqu'un – un nouveau Bernard Tapie, dont le citoyen ignore encore tout, peut-être, plus rusé, plus redoutablement puissant – ou un lobby (de pinardiers ? c'est la première hypothèse qui vient à l'esprit).

L'idée me vient soudain, relisant les propos du directeur général du Tour de France : faites entrer, à l'instant, devant ces milliers de gens qui se pissent dessus, un prestidigitateur de talent : le tenant du titre mondial de la magie, le roi du passe-passe, un homme dont le métier – comme celui de l'équilibriste – se joue au dixième de millimètre et au centième de seconde. Vous verrez ces mêmes gens lui compter leurs applaudissements, voire le siffler, murmurer qu'il y a un truc [évidemment, il y en a un…]. Les mêmes s'extasient, ce soir, devant ce qui n'est qu'un casting d'un coût exorbitant pour un scénario qu'on suppose verrouillé d'avance, et seront bouches bées dès demain, au passage d'une centaine de pédaleurs gavés d'amphétamines.

Jamais on n'a moqué avec tant de morgue le bon sens de toute une nation, jamais l'homme ne s'est conspué lui-même avec une telle assiduité.

Il se peut aussi – cela n'est pas contradictoire – que jamais Homo festivus n'ait ressenti un tel malaise. Pareille peur. À tête reposée, dis-je, il faudra chercher ce que couvre tout ce bruit.

 

 

Paul Viaccoz, Les Tours de Magie, 2004 – D.R.. Source : Centre pour l'image contemporaine, Saint-Gervais Genève.

 

image_index_da10
CE BLOG DISPOSE D'UN INDEX
Retrouvez une chronique ancienne
Naviguez par thèmes…

Cliquez ici

Sternutation d'origine allergique (D.R.)

Commentaires:

Commentaire de: Lambert Saint-Paul [Visiteur] · http://lambertsaintpaul.hautetfort.com/
C'est scientifiquement prouvé : le vert, c'est très apaisant pour les bovidés.
Permalien Dimanche 2 juillet 2006 @ 16:37
Commentaire de: Jacques Layani [Visiteur]
Solidarité totale avec les victimes du football, avec ceux qui n'ont pas le droit de ne pas s'y intéresser, avec ceux qui doivent trouver légitimes les concerts d'avertisseurs jusqu'à trois heures du matin. Solidarité avec ceux qui souffrent de la médiocrité et de l'abaissement au rang de bête malade de toute une population. Mort au football, que le diable l'emporte. Et qu'on se rende compte un jour que, durant ce temps, les politiques les plus honteuses peuvent être appliquées partout, sans que personne s'en soucie. "Du pain et des jeux", la formule vaut depuis l'Antiquité.
Permalien Lundi 3 juillet 2006 @ 10:27
Commentaire de: Feuilly [Visiteur]
Il semblerait que ce soit l’esprit grégaire, le sentiment rassurant d’appartenir à un groupe, qui domine chez nos bruyants supporters. Ils doivent avoir l’impression que leur valeur propre a augmenté parce que onze énergumènes sont parvenus à marquer un but. J’ai toujours en horreur cette manière de s’identifier à un groupe, quel qu’il soit (religieux, politique, etc.). L’individu n’y gagne pas, son intelligence non plus, puisque le groupe décide pour lui. Ici, avec le football, on franchit encore une étape de plus dans l’abrutissement. Ce ne sont même plus les qualités techniques du match qui intéressent les foules, mais simplement ce besoin d’être proclamé le meilleur. D’où ces cris primitifs, ces scènes d’hystérie, ces quasi-orgies, qui nous tiennent éveillés devant nos livres jusque tard dans la nuit. Alors on pense à Lascaux et aux peintures rupestres on se dit que depuis la préhistoire l’homme n’a pas vraiment évolué. Il aurait même perdu le sens du sacré qui animait nos ancêtres pour se rapprocher de la pure animalité. Encore ne faut-il pas perdre de vue que l’animal conserve une dignité qui semble faire défauts à nos contemporains en liesse.
Permalien Lundi 3 juillet 2006 @ 14:41

Les commentaires sont fermés pour cet article.

Dominique Autié
Dominique Autié
Quand le labeur
de vos journées
et les lectures
de vos nuits
vous tendent un seul
et même miroir
qui est l’écran
de votre ordinateur,
il y a urgence
à créer votre blog :
grâce au premier internaute
qui vous rend visite,
le cercle
cesse d’être vicieux.

Dominique Autié
Dominique Autié
Dominique Autié

juin 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
<<  <   >  >>
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30    
filet_dadada
filet_blanc_blog

LE PORTAIL intexte.net

Le blog de Dominique Autié
est développé sur le portail

intexte.net

logo_intexte
www.intexte.net

Agence d'édition
en ligne et hors ligne
de contenus pertinents.


*

Les éditions n&b
ont choisi le portail intexte.net
pour y développer leur site :

logo_nb
http://editions-nb.intexte.net



filet_blanc_blog


cadratin_dadada




Rechercher


Syndiquez ce blog XML