blog dominique autie

 

Samedi 14 octobre 2006

15: 01

Célébrations

 

XI

 

Le papier peint

 

 

papier_peint

 

 

Le motif floral, la saynète, le paysage, reproduit en quinconce, constitue la vis sans fin de la toile de Jouy : la juxtaposition d'une même perspective par une ouverture sans montants, des centaines de fenêtres que nul ne saurait refermer une à une, profondeur démesurée que l'œil ne songe même plus à gérer – dont il se repaît toutefois, en suisse.

*

Longtemps, les chambres de l'enfance furent peuplées de bergères qui se laissaient embobiner par de jeunes pâtres, de moutons qui se la coulaient douce pendant ce temps et de gerbes d'herbes folles. C'est bien notre haine de toute terra incognita qui nous a poussés à tapisser désormais l'imaginaire de l'innocent de mickeys, de babars et de barbies fluo.

*

Cette pièce – pourtant bien moins spacieuse que le grand salon de la place Jeanne-d'Arc, où j'avais installé mon bureau – fonctionne comme une lanterne magique. L'écran de l'ordinateur, les rayonnages des bibliothèques, les fenêtres, quelques cadres – et le calendrier mural de la banque…, autant de plaques de verre à travers lesquelles il suffit que ma pensée se projette.

Quand nous avons pris possession des lieux, Sylvie Astorg proposa de faire passer une couche de peinture blanche sur les murs de ce qui serait désormais mon bureau, avant d'y introduire le moindre meuble. « Malheureuse !… », disaient les vieilles gens. Et l'on ne touche pas plus aux petits rideaux au crochet – dans le monde ancien, on en faisait encore d'étroits napperons circulaires, qu'on posait sous les vases.

*

Le papier peint développe toute une dialectique du maculage. Les motifs sur le mur : des taches propres.

*

En 1981, une certaine Chantal Thomass, ennemie de l'homme et, par contrecoup, de la femme, innova dans l'ordre d'un féminisme soucieux de provoquer la détumescence chez le mâle honni. Elle eut l'idée d'appliquer aux polyamides et aux soies synthétique de la lingerie féminine les principes graphiques de la toile de Jouy. Elle obtint, plus sûrement qu'on n'y parviendrait par les plus ingénieux dispositifs de dissimulation, de faire disparaître dans de micro-perspectives ouvrant sous le regard autant de lignes de fuite, de contournement et de dérivation, toute zone accidentée du corps que le linge d'ordinaire médiatise. La femme pouvait, dès lors, faire tapisserie aux alentour d'un homme restitué aux plaisirs cathodiques d'un match de foot ou d'une cassette X.

Mme Thomass fut, dans les métiers de la séduction, le pendant d'un Patrick Süskind en littérature populaire (j'ai toujours défendu que Le Parfum fait poser sans hésitation aucune le diagnostic d'anosmie chez l'auteur d'un tel livre). Tous deux ont apporté une contribution méritoire et singulière au dressage du parc humain, à la dénervation des masses.

*

Le papier peint, c'est le monde ancien – le string ne dépasse pas de la ceinture, on ne se prend pas les pieds dans le voile, les pommes ont la peau mate, un peu terne, mais on les prend dans la main – penser à des seins où l'on aurait aimé mordre, jadis. Et les vieilles gens trouvent les mots pour le dire, quand il convient parfois de rompre le silence peuplé d'oiseaux.

 

*interlettreinterlettre*

*
À suivre.

 

 

Regarder les mouches
se poser sur le papier peint,

cliquez ici.

 

 

Célébrations

de la gomme du fond de robe de l'eau minérale
des myopes de la pistache de la vapeur
de l'œuf à la coque de la machine à écrire
de la paternité de l'abstinence

 

……………jouy_index………………………
CE BLOG DISPOSE D'UN INDEX
Retrouvez une chronique ancienne
Naviguez par thèmes…
blanc
Cliquez ici

Commentaires:

Commentaire de: P.D [Visiteur]
La toile de Jouy ça mène sûrement à des révolutions et à des prises de la Bastille même féminine !
Permalien Samedi 14 octobre 2006 @ 16:07
Commentaire de: P.D explicite [Visiteur]
Historiquement c'est à la Folie Titon (téton ?) autrement appelée manufacture Réveillon du faubourg Saint-Antoine que partit la première émeute révolutionnaire ... comme quoi les idées rouges peuvent monter en nous juste en contemplant des bergères et des moutons enrubannés.
Permalien Samedi 14 octobre 2006 @ 16:11
Commentaire de: P.D.H [Visiteur]
Au fait Dominique avez-vous essayé le papier-joint pour les longs dimanches à la campagne ?
Permalien Mardi 17 octobre 2006 @ 16:56
Commentaire de: Le Père et "Les jours de l' Apocalypse" [Visiteur]
"Ouvrant l'heure à jamais de la lumière dans sa gloire, tirant ce fil infime qui séparait le temps de l'imminente éternité et le jour de la nuit; apportant enfin au plus épais du monde enfoncé dans son épaisseur, coagulé dans sa solidité, la révélation de sa continuité dans la parfaite transparence! Et cette splendeur, déjà, rendant tout à chacun et l' amour à l'amour: la fixité terrible du Jugement! "Factum est!"
Nous en sommes là. Mais l'épouvante qui est au fond de l' âme, infiniment plus domptable que la chair, et à laquelle il n'y a qu'un amour sans fin qui puisse un peu remédier ; cette épouvante qui nous jette partout où chacun va et se rue pour ne pas l'affronter, pour ne pas la connaître, jusques obstinément dans les bras de la mort ou sur les plus vertigineux échafaudages de l'intelligence, les théories et les philosophies, les opinions et les raisons: cette épouvante-là, ou cet amour, que nous fuyons pour nous donner le change, et qui commande à chacun de nos gestes et au secret de nos pensées, voilà ce qui nous portera d'abord à nier l'évidence, ou plutôt, par une vieille et habile habitude, à vous faire toujours le regard un peu plus étroit que la vérité, de manière à ne point la recevoir dans son entier, mais à lui réclamer ses preuves, à faire comme si elle ne pouvait devenir vériable qu'après avoir passé devant le tribunal de votre jugement!
L'intelligence, le génie même ne va pas jusque là! dites-vous en vous félicitant d'avoir encore sauvegardé le doute. Peut-être oui; mais la simplicité il y va: l'évidence reste l'évidence, même et surtout si elle déborde le champ de votre regard ; et la vérité et sur vous.
Le Verbe en qui et par qui, de Sa parole impérative, a commencé le commencement, n'a non plus pas choisi comme auditoire ces derniers restes appauvris d' humanité qui sont encore à table, et des plus affamés de tous, au grand festin du monde au jour de sa consommation. La Vérité n'a besoin d'être que ce qu'elle est ; et l'idée que s'en font les hommes, si elle change tout pour eux, ne change rien en elle, l'immuable ; son absolu ne peut qu'aimer ceux qui l'auront aimée et délaisser les autres, tous les autres jusqu'au dernier, qui se sont rejetés d'eux-mêmes : ceux qui avaient une opinion ; ceux qui n'en avaient pas ; et tout ceux qui ont cru l'honorer en lui donnant sans la chercher, leur approbation incertaine. C'est purquoi elle a tout ECRIT EN DOUBLE : pour que la cherche ceux qui l'aiment, et que la trouvent ceux qui l'ont cherchée."(p67à69)


"14 et ils s`entretenaient de tout ce qui s`était passé.
15 Pendant qu`ils parlaient et discutaient, Jésus s`approcha, et fit route avec eux.
16 Mais leurs yeux ETAIENT EMPECHES de le reconnaître.
17 Il leur dit: De quoi vous entretenez-vous en marchant, pour que vous soyez tout tristes?" (Luc 24;14-17)
Permalien Jeudi 26 octobre 2006 @ 15:52
Commentaire de: piet [Visiteur]
Bonjour, je recherche des papiers peints ou catalogue de papiers peint des années 1890 1915. Savez-vous où je pourrai m'en procurer ? Existe-t-il des rééditions ?
Par avance merci de votre aide.
Antoine
Permalien Jeudi 9 novembre 2006 @ 00:10

Les commentaires sont fermés pour cet article.

Dominique Autié
Dominique Autié
Quand le labeur
de vos journées
et les lectures
de vos nuits
vous tendent un seul
et même miroir
qui est l’écran
de votre ordinateur,
il y a urgence
à créer votre blog :
grâce au premier internaute
qui vous rend visite,
le cercle
cesse d’être vicieux.

Dominique Autié
Dominique Autié
Dominique Autié

octobre 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
<<  <   >  >>
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          
filet_dadada
filet_blanc_blog

LE PORTAIL intexte.net

Le blog de Dominique Autié
est développé sur le portail

intexte.net

logo_intexte
www.intexte.net

Agence d'édition
en ligne et hors ligne
de contenus pertinents.


*

Les éditions n&b
ont choisi le portail intexte.net
pour y développer leur site :

logo_nb
http://editions-nb.intexte.net



filet_blanc_blog


cadratin_dadada




Rechercher


Syndiquez ce blog XML