blog dominique autie

 

Mardi 24 avril 2007

06: 18

écrit au café

ecritaucafe

 

 

Voilà le temps venu, ici très bref, de quelques journées et d'autant de nuits au climat délectable. Première chaleur, insuffisante toutefois pour faire dégorger la brique de toute son eau. Car ils ont construit cette ville, noyée dans le lit de la Garonne aux confins du Sud chaud, avec le matériau qui sert aux fours à pizzas – et la brique, l'erreur se double, c'est de l'éponge.

Certaines années, un mois entier nous fait la grâce de ces soirées douces, d'un air assez peu pesant pour que l'esprit galope sur la page du livre, à la terrasse du café. Il y a quelques jours encore, le chauffage s'imposait dans la chambre, en sourdine, pour que les draps ne vous glacent pas au moment de s'y glisser. Demain peut-être, il faudra entrouvrir la fenêtre pour ne pas être tiré du sommeil en apnée, comme à son dernier souffle. C'est le signe : ce battant qu'on met à l'espagnolette un soir avant de se coucher – ou sur lequel on se précipite à deux heures, en eau, affolé, le premier sommeil ruiné, dont il faudra bien se remettre.

Ceux d'ici vantent leurs étés indiens, les soirées d'automne jusqu'au changement d'heure où l'on s'attarderait en bras de chemise. Mais faudrait s'être soustrait à la succion, jusqu'à votre dernière moelle, de l'été toulousain pour en goûter l'agrément.

Il m'a fallu un quart de siècle pour mesurer combien cette ville est assujettie au poids et à l'hygrométrie de son air. Y vivre consiste à peu près en l'exact contraire de l'idée qu'en acceptent ou que s'en font ceux qui n'y ont jamais durablement séjourné. Et c'est tout ce qui rend précieux le moment compté de ce soir, où rien ne vous conteste la paisible certitude de votre souffle.

 

Sur le coin d'une des tables de L'Interlude (qui sont rondes),
ce lundi 23 avril 2007, vers 20 heures.

 

 

 

…………vignette_briques

 

CE BLOG DISPOSE D'UN INDEX
Retrouvez une chronique ancienne
Naviguez par thèmes…
blanc

Cliquez ici

 

 

Commentaires:

Commentaire de: Jacques Layani [Visiteur]
Votre manuscrit ne témoigne pratiquement d'aucune hésitation. Je vois un repentir et un ajout, en tout et pour tout. Bravo.
Permalien Mardi 24 avril 2007 @ 10:26
Commentaire de: admin [Membre]
Aucun mérite : de ces textes donnés écrits avant même qu'on ait trouvé la feuille de papier – ici le verso du feuillet de notes taillé au format du livre que j'avais emporté avec moi, que je suis en train de lire – le livre V de l'Anthologie palatine, dont il sera bientôt question ; mais le texte était là, piaffait, toutes affaires cessantes. Dès lors, vous êtes le scribe, le silentiaire (étymologie à venir, dans la même note sur les épigrammes grecques) de vous-même.
D.A.
Permalien Mardi 24 avril 2007 @ 10:44
Commentaire de: Jacques Layani [Visiteur]
Eh oui, le texte qui piaffe, c'est une chose rare. On a l'impression d'être dicté. Au vrai, c'est parce qu'il a déjà fait son chemin en nous, à notre insu, depuis longtemps.
Permalien Mardi 24 avril 2007 @ 13:38
Commentaire de: Feuilly [Visiteur] · http://feuilly.hautetfort.com/
Ecrire dans les cafés, c’est très sartrien, cela… Mais il y a, il est vrai, une ambiance à part (pour autant, bien entendu que l’on choisisse bien son établissement), comme si le regard distrait du public conférait à votre prose un statut qu’elle n’a pas encore.
Permalien Mardi 24 avril 2007 @ 17:57
Commentaire de: Claude [Visiteur] · http://leseauxvives.blogspirit.com
Belle calligraphie Dominique. J'ai beaucoup aimé "silentiaire de vous même". En effet vous auriez eu bien du mal à faire taire tous le café tel un magistère Officiorum. On voit que chez vous l'inspiration coule d'un trait et que la reprise est légère.
Permalien Jeudi 26 avril 2007 @ 19:08

Les commentaires sont fermés pour cet article.

Dominique Autié
Dominique Autié
Quand le labeur
de vos journées
et les lectures
de vos nuits
vous tendent un seul
et même miroir
qui est l’écran
de votre ordinateur,
il y a urgence
à créer votre blog :
grâce au premier internaute
qui vous rend visite,
le cercle
cesse d’être vicieux.

Dominique Autié
Dominique Autié
Dominique Autié

décembre 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
<<  <   >  >>
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
filet_dadada
filet_blanc_blog

LE PORTAIL intexte.net

Le blog de Dominique Autié
est développé sur le portail

intexte.net

logo_intexte
www.intexte.net

Agence d'édition
en ligne et hors ligne
de contenus pertinents.


*

Les éditions n&b
ont choisi le portail intexte.net
pour y développer leur site :

logo_nb
http://editions-nb.intexte.net



filet_blanc_blog


cadratin_dadada




Rechercher


Syndiquez ce blog XML