blog dominique autie

 

Vendredi 21 septembre 2007

07: 36

Courts manuels portatifs de survie
en milieux hostiles – 32

 

[Intégralité de la devanture : cliquez.]

obscenite_marketing_bandeau
Obscénité de la vente

 

 

 

Le marketing contemporain, en peu d'années, sera parvenu à faire de l'acte de vente – qui démarque profondément nos sociétés de celles où se pratiquait le troc – une activité à tous égards répugnante.

 

 

posthumainposthumainposthumainposthumainposthumain
CE BLOG DISPOSE D'UN INDEX
Retrouvez une chronique ancienne
Naviguez par thèmes…

Cliquez ici

intertresetroit
PageRank Actuel

Commentaires:

Commentaire de: Dominique WELSCH [Visiteur]
Les lieux de la vente sont aussi répugnants que ce qui s' y pratique.Les cathédrales païennes que sont les hypermarchés sont les vestiges d'un monde oublié.
Et il est remarquable de voir mes contemporains bardés de bons de réductions courir les allées du cimetière hebdomadaire à la recherche de l' achat divin...
Permalien Vendredi 21 septembre 2007 @ 10:14
Commentaire de: Feuilly [Visiteur] · http://feuilly.hautetfort.com/
On est loin du mystère des grottes de Gargas, si chères à l’auteur de ce blogue, loin aussi du charme rustique et spirituel des églises romanes. Nos temples dédiés à l’argent n’ont pas non plus la splendeur des cathédrales gothiques, cet hymne à la lumière et à la beauté. Ils n’ont même pas la splendeur des colonnes et arcs de triomphe érigés pour commémorer les gloires militaires. Ils n’ont rien en fait. Reflets d’une société avide de profit, ils sont fonctionnels. Il est triste de voir que nos centres urbains ne prennent vie qu’autour des galeries commerciales, comme si celles-ci représentaient le seul pôle d’attraction possible.
Le problème, semble-t-il, ne date pas d’hier puisque Jésus, déjà, chassait les marchands du temple. Mais l’argent et l’esprit de la bourgeoisie commerçante ont pris de telles proportions qu’on finirait par regretter de ne pas être né à une autre époque.
Permalien Vendredi 21 septembre 2007 @ 10:42
Commentaire de: Jacques Layani [Visiteur]
Martine me disait l'autre jour : "Je suis pour les temples et contre les marchands".
Permalien Vendredi 21 septembre 2007 @ 19:47
Commentaire de: Marc Briand [Visiteur] · http://catherine.briand.club.fr/index.html
Si je passe devant une agence immobilière en sortant de chez bocuse, je rends tout et je vais dîner chez Lasserre.
Permalien Vendredi 21 septembre 2007 @ 22:00
Commentaire de: Saïd Mohamed [Visiteur]
J'aime ta rebellion,
toi l'homme aux cheveux blancs de sagesse,
car le regard que tu poses sur ce monde me rassure.
Il existe encore des hommes capables de vraies colères.
Permalien Vendredi 21 septembre 2007 @ 22:35
Commentaire de: Robert Marchenoir [Visiteur]
Allons, allons. Elle est rigolote, cette devanture, tout au plus. Trouver le bon logement, c'est effectivement aussi délicat qu'une rencontre. Ce slogan est très bien vu. Faut pas vous exciter pour si peu.

C'était quand, l'âge d'or de l' "acte de vente"? Dubo-Dubon-Dubonnet, c'était mieux? Plus fin? Plus délicat? Le radium pour améliorer sa santé, c'était bio, durable, éthique, citoyen et solidaire?
Permalien Dimanche 23 septembre 2007 @ 00:22
Commentaire de: Patrice Beray [Visiteur]
Comme ce slogan vise à n'en pas douter à féconder une soif d'achat simultanée à quelques milliers d'hommes et de femmes, je suppose qu'il s'agit d'une vente de maisons closes d'un type nouveau (dans les règles, bien sûr).
Moralité : ne jamais confier l'or de la rencontre à quiconque, et surtout pas à ceux qui en font profession (de tous ordres, proxénètes, grands communicateurs). Ils trafiqueront avec notre or invendable, sauraient-ils ce qu'est une rencontre : fortuite, unique, parce qu'elle vient vers nous aussi librement que nous allons vers elle.
Permalien Dimanche 23 septembre 2007 @ 10:32
Commentaire de: Pikatchi [Visiteur]
Ah oui, merci Robert Marchenoir! Ouf, je me demandais si quelqu'un allait oser réagir à cet exces de zèle ou si une fois de plus la complaisance allait garder la main. Il ne s'agit pas de mauvais marketing mais d'un humour qui ne vous convient pas, c'est tout.
Permalien Mardi 25 septembre 2007 @ 13:09
Commentaire de: Feuilly [Visiteur] · http://feuilly.hautetfort.com/
"ou si une fois de plus la complaisance allait garder la main."

Comment cela? Sachez que nous n'écrivons jamais que ce que nous pensons, sans complaisance aucune.
Permalien Mercredi 26 septembre 2007 @ 09:22
Commentaire de: C.C. [Visiteur] · http://constantincopronyme.hautetfort.com/
Entendu ce matin à la radio une publicité pour un service de pompes funèbres, genre "Mourez, nous ferons le reste." C'est du meilleur goût, cela vous donne le moral pour la journée.
Permalien Vendredi 28 septembre 2007 @ 10:43
Commentaire de: Marc Briand [Visiteur] · http://catherine.briand.club.fr/index.html
Sur certains produits, ce n'est plus des vendeurs qu'il faudrait mais des acrobates.
Permalien Samedi 29 septembre 2007 @ 00:09
Commentaire de: Pierre Guinot [Visiteur]
Dominique se faisant elliptique, tout naturellement nous y allons de notre commentaire, à dix, à onze, à douze.  N'y a-t'il pas matière à réfléchir sur l'économie générale du blog ?

Par ailleurs, j'aurais un commentaire ouvert - au sens où je n'ai pas de réponse dans l'instant et où Dominique allume mon activité pensante.

Ce qui frappe immédiatement mon cerveau droit dans cette page, c'est l'association, connaissant l'auteur, de deux de horreurs qui s'équivalent souvent chez lui en vulgarité, et dont les occurrences verbales sont souvent "force de vente" et "glisse". Immobilier et mouvement. Serait-ce que dans notre folie, nous n'habitons nulle part lorsque nous stationnons (chez nous aussi bien que devant la vitrine de l'agence), et que plus nous croyons bouger, plus la sclérose de la mort saisit corps et esprits ?

Que Dominique me pardonne de gloser sur ses allusions et de prétendre de croire à mon petit commentaire d'image.
Permalien Samedi 29 septembre 2007 @ 15:50
Commentaire de: Pierre Guinot [Visiteur]
Pardon à tous, il y a deux "de" de trop dans mon commentaire. Voilà ce que c'est d'être trop satisfait de ses petites trouvailles.
Permalien Samedi 29 septembre 2007 @ 15:56
Commentaire de: admin [Membre]
Merci à tous, merci à toi, Pierre.
Il vous sera beaucoup pardonné.
À vous.
À moi, je ne sais. Notamment ce silence, depuis plus d'une semaine. En dépit de son motif, plus que légitime : le bouclage du livre sur les Jacobins, que l'imprimeur attend. C'est une part des nuits, désormais, qui s'y fond. Pur bonheur, pure fatigue.
Une chronique, à laquelle je tiens beaucoup, est en souffrance depuis tout ce temps. Demain ? si je me lève tôt. Mais j'ai encore soixante-dix clichés à retoucher, d'ici lundi matin…
Bon dimanche à vous, que je remercie d'être présents sur la Toile.
Dominique Autié.
Permalien Samedi 29 septembre 2007 @ 20:41
Commentaire de: Dibane [Visiteur] · http://www.ouahide.com
Oh mon voisin, j'ai moi aussi observé cette enseigne si symbolique ou plutôt si symptomatique de notre temps, de notre errance.
Permalien Mercredi 3 octobre 2007 @ 09:35

Les commentaires sont fermés pour cet article.

Dominique Autié
Dominique Autié
Quand le labeur
de vos journées
et les lectures
de vos nuits
vous tendent un seul
et même miroir
qui est l’écran
de votre ordinateur,
il y a urgence
à créer votre blog :
grâce au premier internaute
qui vous rend visite,
le cercle
cesse d’être vicieux.

Dominique Autié
Dominique Autié
Dominique Autié

juin 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
<<  <   >  >>
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30    
filet_dadada
filet_blanc_blog

LE PORTAIL intexte.net

Le blog de Dominique Autié
est développé sur le portail

intexte.net

logo_intexte
www.intexte.net

Agence d'édition
en ligne et hors ligne
de contenus pertinents.


*

Les éditions n&b
ont choisi le portail intexte.net
pour y développer leur site :

logo_nb
http://editions-nb.intexte.net



filet_blanc_blog


cadratin_dadada




Rechercher


Syndiquez ce blog XML