blog dominique autie

 

Mardi 30 octobre 2007

09: 25

 

Pourquoi lui ?

 

 

shahjahan_blog

 

 

 

Pourquoi lui ? On ne peut imaginer figure plus lointaine. Ne sachant pire que rien sur l’Inde, rien sur ce qui survint en terre indienne à son époque, comment venir à lui ? La chronique en dit assez pour qu’il ait un visage. Assez peu pour que son nom soit une friche.

Les empereurs de la dynastie appointaient l’historien, le diseur d’histoires, pour qu’il composât le livre du règne – le nâma. Nous disposons ainsi du Babur Nâma, de deux Akbar Nâma – l’un d’Abul Fazl, l’autre de Badami –, de deux Shah Jahan Nâma.

Il convient d’ajouter la production des ateliers impériaux, où des miniaturistes issus de la tradition persane recevaient commandes. La bibliothèque royale du château de Windsor conserve une version incomplète du Padshahnâma, le manuscrit illustré à la gloire de Shah Jahan, le roi du Monde.

Rien, surtout pas le manque d’intérêt des historiens occidentaux, ne s’oppose à ce qu’un troisième Shah Jahan Nâma enrichisse le rêve éveillé d’Agra – ce récit trop cohérent pour être un rêve d’endormi, trop humain pour répondre aux étroits bornages d’un principe de réalité.

[Une seule nuit de chagrin suffit à blanchir les cheveux de l’empereur : il apparut ainsi, au matin, devant ceux de sa suite, qui avaient compté les sanglots depuis le coucher du soleil. Il lut son destin dans la paralysie des regards. Seule Jahanara comprit que la nuit n’était pas plus pâle qu’à l’ordinaire. La tête de son père, dans l’ombre de la tente impériale, parut un dôme de marbre pur, un reflet d’astre blanc dans une eau noire. Elle n’en dit rien. Elle posa ses lèvres sur la main glacée de l’homme mort plus que la morte en cette nuit de mort. Les intendants, les gardes, les caméristes, le grand chorégraphe des armées, tous guettaient un geste qui les tirât de leur effroi.]

 

 

Shah Jahan à cheval,
miniature extraite du Padshahnâma, © Metropolitan Museum of Art, New York.

 

 

intertresetroitpoilubleu_vignette1intertresetroit

CE BLOG DISPOSE D'UN INDEX
Retrouvez une chronique ancienne
Naviguez par thèmes…

Cliquez ici
intertresetroit

PageRank Actuel

Commentaires:

Commentaire de: poindron [Visiteur] · http://blog.france3.fr/cabinet-de-curiosites
Bonjour,

Je me suis permis de faire écho à votre travail passionnant sur mon blog. je serais heureux honoré si, à votre tour, vous évoquiez en lien "Le cabinet de curiosités d'Éric Poindron".

Nous pourrions en profiter, pour bavarder ou échanger des sujets et des informations.

Qu'en pensez-vous ?

Restant à votre service et au plaisir de vous lire

Très cordialement.

Eric Poindron

LES ÉDITIONS DU COQ À L'ÂNE
45 bis rue de Talleyrand - 51100 Reims
T - 03 26 04 49 95 - F -03 26 04 00 11
M - 06 19 86 79 28 - 06 15 31 37 46

www.ducoqalane.net

Le Cabinet de curiosités d'Éric Poindron

http://blog.france3.fr/cabinet-de-curiosites


Permalien Jeudi 1 novembre 2007 @ 11:31

Les commentaires sont fermés pour cet article.

Dominique Autié
Dominique Autié
Quand le labeur
de vos journées
et les lectures
de vos nuits
vous tendent un seul
et même miroir
qui est l’écran
de votre ordinateur,
il y a urgence
à créer votre blog :
grâce au premier internaute
qui vous rend visite,
le cercle
cesse d’être vicieux.

Dominique Autié
Dominique Autié
Dominique Autié

mai 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
<<  <   >  >>
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        
filet_dadada
filet_blanc_blog

LE PORTAIL intexte.net

Le blog de Dominique Autié
est développé sur le portail

intexte.net

logo_intexte
www.intexte.net

Agence d'édition
en ligne et hors ligne
de contenus pertinents.


*

Les éditions n&b
ont choisi le portail intexte.net
pour y développer leur site :

logo_nb
http://editions-nb.intexte.net



filet_blanc_blog


cadratin_dadada




Rechercher


Syndiquez ce blog XML