blog dominique autie

 

Mardi 1 janvier 2008

07: 51

 

Temps long
intertresetroit
aux hommes de bonne volonté !

 

horlogue_prague_blog

 

 

Jour à lire quelques pages de Jünger – Traité du sablier, ou plongée dans Le Mur du Temps, dont je ne sais décidément plus si j'ai ou non lu ce volume en son entier. Et puis non ! Jour à penser par soi-même, sans appui. Jour à se prendre le temps à part, droit dans les yeux, pour lui dire son fait.

Je m'avise de ceci : la montre à notre poignet, l'affichage de l'heure sur l'écran de notre ordinateur comptent le temps court à notre place (même si notre horloge organique continue de jauger celui-ci pour ainsi dire imperturbablement : il suffit d'estimer l'heure qu'il est [1] avant de la vérifier au cadran pour constater que nous perdons rarement la mesure étonnamment précise du temps circadien) ; en revanche, nous avons mis au musée les astrolabes et autres horloges astronomiques qui prenaient acte de notre dépendance au mouvement des étoiles sur la voûte céleste.

Le temps long, passé ou à venir, est la hantise de l'économie mondialiste. Celle-ci a réussi ce tour de passe-passe de rendre le temps lunaire soluble dans le temps réel du Personal Digital Assistant : rapporter la gestion du mois aux dimensions de l'hic et nunc, à portée de stylet sur l'écran tactile. Au-delà : le déluge.

C'est ce temps long que nous devons nous assigner de restaurer dans notre pensée – le convier, l'afficher en majesté, contraindre jusqu'à notre métabolisme à lui rendre les honneurs.

Le temps long est lenteur, et presque silence : langue tournée sept fois.

*
cadratin_blog

Merci à chacune et chacun d'entre vous d'avoir accueilli une ou plusieurs de ces pages dans votre propre cheminement – de lecture, de pensée, parfois d'existence : je suis toujours ému de vérifier qu'une sœur ou un frère souffrant mal l'alcool a trouvé ici quelque signe de présence attentive ; je m'étais promis de revenir, après l'avoir lu, sur le beau livre qu'ont écrit à deux voix Serge Nédélec et le médecin alcoologue Philippe Batel : l'exemple même du défaut de temps court pour mettre à exécution de ce projet nécessaire – et sans doute est-ce un bien que j'y consacre du temps long, puisque selon les critères du temps le livre est bien parti… mais qu'il va bien falloir se préoccuper de la suite de sa course, de son rayonnement dans la durée.
cadratin_blog
Merci à vous qui faites commerce des livres, plus particulièrement celles et ceux qui préservent à ces objets singuliers le temps long sans quoi ils perdent sens. L'un des premiers billets de l'année – que la guerilla virale a retenu en otage depuis mi-décembre – nous portera en l'officine de l'un d'entre eux, Bertrand Racine, qui organise le salon du livre ancien de Toulouse (prochaine édition en mars). Mes pensées, ce matin, rejoignent les étudiantes et les étudiants en master professionnel d'édition qui m'accordent leur confiance et qu'une tâche difficile mais exaltante attend : je leur souhaite de disposer d'assez de temps long pour préciser leurs choix, le moment venu, et recevoir des auteurs et des lecteurs l'essentiel d'un enseignement auquel nous ne faisons, aujourd'hui, que les préparer.
cadratin_blog
Au risque d'une formule non recyclable : Temps long aux hommes de bonne volonté ! – et j'y compte les fourvoyés du marketing et de la vente, que le temps court prendra en traître, comme on disait jadis. Nous avons ici quelques volumes sur la navigation à voile que nous mettrons à leur disposition, le moment venu.
cadratin_blog
Merci à vous, de votre présence sur la Toile, merci pour les signes reçus de vous, merci pour vos silences. Temps long à vous !

 

 

[1] Il semble que l'éditeur dispose toujours, depuis vingt ans, de ce qu'il convient de tenir pour un bien précieux support à toute méditation sur le temps : David S. Landes, L'Heure qu'il est – Les horloges, la mesure du temps et la formation du monde moderne, « Bibliothèque illustrée des histoires », Gallimard, 1987.

 

En ouverture (et zoom) : L'horloge astronomique de Prague (XVe siècle). D'après clichés D.R.

 

 

cadratin_blogephemeride_vignettecadratin_blog
CE BLOG DISPOSE D'UN INDEX
Retrouvez une chronique ancienne
Naviguez par thèmes…

Cliquez ici

 

Commentaires:

Vous l'aviez noté:

"Un peu plus haut, il avait noté, toujours devant ces deux gravures :
Nous sommes au tréfonds du temps"

Le temps de l' homme est foncièrement matériel, techniquement (presque) géocentrique. Il monte depuis les extrémités de l' entraille rocheuse et inviolée de sa terre noire et scellée. Vous le savez bien mieux que moi: les mots sont des guides puissants. Ils forment la mesure dans les ténèbres de sa bouche humide.

Je lis: tréfonds: "DR. ,,Sous-sol d'un fonds terrien`` (BARR. 1974). Son lopin de terre constitue pour le paysan le dernier bien auquel il ne veut accepter que l'on touche (...). La terre ne se prête pas, pour lui, à cette distinction juridique: fonds et tréfonds; il l'a reçue en héritage ou l'a acquise du fruit de ses peines; elle lui appartient en propre, en surface et en profondeur (E. SCHNEIDER, Charbon, 1945, p. 131)."

Bonne année à vous, Dominique.
Permalien Mardi 1 janvier 2008 @ 10:16
Commentaire de: Marc Briand [Visiteur] · http://catherine.briand.club.fr/index.html
Tous mes voeux pour cette nouvelle année, Dominique.
Permalien Mardi 1 janvier 2008 @ 12:13
Commentaire de: Louis-Paul [Visiteur]
Merci Dominique pour toutes vos lignes qui se veulent espoir et preuve d'une possible Nouvelle Vie. Toute mon amitié en ce début d'année que je vous souhaite heureuse.
Permalien Dimanche 6 janvier 2008 @ 12:20
Commentaire de: Pierre Guinot [Visiteur]
Mes meilleurs vœux, Dominique, et mon affection renouvelée. Dieu sait si notre commerce ressortit au temps long. Bonne année aussi à ces pages qui sont une étoile de grande magnitude sur la Toile.
Permalien Mercredi 9 janvier 2008 @ 11:01
Commentaire de: Claude [Visiteur] · http://leseauxvives.blogspirit.com
Le temps d'une vie: éphémère, comme celle de l'alcyon à l'échelle de l'astre bleu.


Paroles et silences, indispensables rythmes à la mélodie du tic-tac. Belles quêtes intérieures que les vôtres en partage à l'heure du temps réel que rien ne semble arrêter et où nous sommes projetés comme le sang dans les artères. Le coeur cybernétique nous pousse dans les constellations et les réseaux de l'information. Toujours plus vite à oublier l'essentiel. L'autre et le partage qui font de nous des êtres humains.

Que la vôtre soit remplie à recevoir la générosité que vous dispensez cher Dominique.
Avec Affection

Permalien Vendredi 18 janvier 2008 @ 19:29
Commentaire de: Christian Dubuis Santini [Visiteur] · http://cdsonline.blog.lemonde.fr
Ernst Jünger est l'un des auteurs qui m'a beaucoup aidé dans l'existence. De son vivant, il m'est arrivé par deux fois de le rencontrer en rêve, en tout point conforme à la photo exposée dans mon salon. Il y figure assis, courte crinière blanche, les yeux fixés sur un cobra érigé lui faisant face, à une longueur de bras, surplombant le turban du dresseur. Le regard intense du Waldgänger y est mis en valeur par une curieuse tâche de lumière, un subtil coup de projecteur circonscrit à la partie haute de son visage, sans faire ciller l'ami Jünger, souriant, concentré, en contemplation…
Le traité du sablier et Le mur du temps sont deux trésors (entre autres "jüngeriennes" merveilles… ;-)
Permalien Mercredi 23 janvier 2008 @ 17:04

Les commentaires sont fermés pour cet article.

Dominique Autié
Dominique Autié
Quand le labeur
de vos journées
et les lectures
de vos nuits
vous tendent un seul
et même miroir
qui est l’écran
de votre ordinateur,
il y a urgence
à créer votre blog :
grâce au premier internaute
qui vous rend visite,
le cercle
cesse d’être vicieux.

Dominique Autié
Dominique Autié
Dominique Autié

mars 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
<<  <   >  >>
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
filet_dadada
filet_blanc_blog

LE PORTAIL intexte.net

Le blog de Dominique Autié
est développé sur le portail

intexte.net

logo_intexte
www.intexte.net

Agence d'édition
en ligne et hors ligne
de contenus pertinents.


*

Les éditions n&b
ont choisi le portail intexte.net
pour y développer leur site :

logo_nb
http://editions-nb.intexte.net



filet_blanc_blog


cadratin_dadada




Rechercher


Syndiquez ce blog XML