blog dominique autie

 

Samedi 26 janvier 2008

18: 29

 

Ce que dit la porte
cadratin_blog
de celui qui la franchit

cadratin_blog
[ Wara' – IX ]

cadratin_blog
porte_tourtres

 

Heureux, si le bois de votre porte travaille sous l'excessive humidité et les sautes inconsidérées du climat. Vous l'entendrez se plaindre. Jamais vous n'auriez soupçonné qu'une porte en souffrance peut tirer du sommeil toute une ville.

Heureux êtes-vous s'ils sont nombreux ceux dont les journées passent par cette porte. De votre étude, à l'étage, vous disposez du loisir singulier de vous fondre peu à peu dans l'esprit et la chair de votre porte. Sa plainte vous devient familière.

Pourtant, vous ne tardez pas à douter qu'elle soit toujours identique. Un râle, presque doux, vous indique à l'instant qu'on vient de traiter avec égard l'engorgement de ses fibres, qu'on l'a insensiblement haussée d'un effort bref pour qu'elle retrouve son logement – quelqu'un a négocié d'égal à égal avec la porte et son huisserie, et la porte lui sait gré par ce râle plus qu'elle ne gémit.

L'instant suivant, les murs tremblent sous la foudre d'un corps qui ne traite qu'avec des portes faites pour être ouvertes ou fermées, avec des portes normées hors d'un principe de réalité qui impliquerait celle ou celui qui en saisit la poignée ; des portes qui n'ont aucune densité en tant que portes – pas plus que n'en ont les ustensiles de la vie ordinaire, les parures, l'ordinateur, l'autre [tout environnement humain et non humain instrumentalisé comme extension auratique d'un dispositif clos sur lui-même, sourd, autiste]. Dès lors, la mauvaise porte est frontalement reconduite dans son chambranle, chaque paumelle, chaque ferrure sommées de se gauchir pour que la porte se plie sans délai à son bâti dormant. Que ne change-t-on de porte comme on change de cravate ou de goût en matière de yaourt allégé !

Vous songez, un temps, à mettre un nom sur chaque mouvement de la porte, comme on identifie les oiseaux à leur chant, en forêt. Par discrétion, vous renoncez, tant ce que dit la porte malmenée de celui qui la franchit s'avère d'une cruelle évidence.

 

 

les_portes_clement_vignettecadratin_blog

Écrit peu de temps après avoir lu ce livre du jardinier paysagiste Gilles Clément.
Une méditation faite de rigueur et de générosité sur les portes végétales, les portes interdites, les portes domestiques…, mise en perspective par des clichés de l'auteur pris dans le monde entier (notamment à Bali, où Gilles Clément note l'importance de la porte dans le code de préséances sociales et familiales). Une lecture d'une fécondité rare.

95 pages, Éditions Sens et Tonka, 1999, Collection « Calepin ».
ISBN  2910170403 – 16 €.

 

Un autre texte de Dominique Autié sur les portes [cliquer ici]

 

En ouverture : Porte de l'église de Tourtrès (Lot-et-Garonne). Cliché Dominique Autié.
Heurtoir en vignette : D.R.

 

cadratin_blogheurtoir_vignettecadratin_blog
CE BLOG DISPOSE D'UN INDEX
Retrouvez une chronique ancienne
Naviguez par thèmes…

 

Commentaires:

Commentaire de: Feuilly [Visiteur] · http://feuilly.hautetfort.com/
Les portes, en effet, semblent avoir une vie à elles. Si, par leurs grincements, elles nous renseignent sur le caractère de celui qui les ouvre, il n’en reste pas moins qu’en elles-mêmes elles ont une âme, âme qui nous donne discrètement un certain nombre d’indications sur l’époque où elles furent construites, le pays où elles se trouvent et même sur les hommes qui ont franchi leur seuil.
Aux portes modernes de nos appartements, qui sont surtout fonctionnelles et sans grâce, on opposera les portes d’autrefois, fabriquées à la main par des artisans soucieux du travail bien fait. La plainte qu’elle émettent quand on les pousse témoigne de leur grand âge. Certaines sont fatiguées et vous le disent clairement tandis que le gémissement des autres sont le simple signe d’une grande maturité. Celles-là, on ne les franchit qu’avec respect, conscient qu’elles ont connu bien des générations avant la vôtre et qu’elles en savent plus sur la manière de vivre des hommes d’autrefois que tout ce que les livres d’Histoire pourraient nous raconter.

Vieilles portes d’églises, portes austères de châteaux huppés, portes délabrées des demeures modestes, portes de granges ou de fenils, toutes nous disent quelque chose. Sans parler du fait qu’inévitablement nous projetons en elles nos propres souvenirs. Ainsi une porte peinte en bleu évoque pour moi les petits ports de la Crète, le long de la mer Egée, à deux pas du site antique de Cnossos ; visité autrefois. Ou la photo de quelque vieille porte, trouvée sur Internet, renvoie aussitôt à des souvenirs d’une grand-mère aujourd’hui disparue.

Non seulement elles ouvrent sur des corridors mystérieux ou des intérieurs improbables, mais encore elles entrouvrent pour nous la boîte de Pandore des souvenirs ou des rêves. Quoi de plus doux que d’imaginer la vie des hommes et des femmes qui autrefois les ont franchies ? Quoi de plus terrible aussi, que de demeurer devant une porte qui reste désespérément close et qui vous refuse l’accès à ses mystères ?
Permalien Lundi 28 janvier 2008 @ 08:41
Commentaire de: iPidiblue et le perroquet de Flaubert [Visiteur]
Ah ! oui, Patrick Blanc fait des murs végétaux où l'on peut mettre des oiseaux empaillés dedans du plus bel effet ...
Permalien Lundi 28 janvier 2008 @ 18:07
Commentaire de: iPidiblue chevalier sans retouche [Visiteur]
Excusez-moi si je ne suis pas dans le ton du sujet mais j'ai un Coeur simple ...
Permalien Lundi 28 janvier 2008 @ 18:08

Les commentaires sont fermés pour cet article.

Dominique Autié
Dominique Autié
Quand le labeur
de vos journées
et les lectures
de vos nuits
vous tendent un seul
et même miroir
qui est l’écran
de votre ordinateur,
il y a urgence
à créer votre blog :
grâce au premier internaute
qui vous rend visite,
le cercle
cesse d’être vicieux.

Dominique Autié
Dominique Autié
Dominique Autié

février 2020
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
<<  <   >  >>
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29  
filet_dadada
filet_blanc_blog

LE PORTAIL intexte.net

Le blog de Dominique Autié
est développé sur le portail

intexte.net

logo_intexte
www.intexte.net

Agence d'édition
en ligne et hors ligne
de contenus pertinents.


*

Les éditions n&b
ont choisi le portail intexte.net
pour y développer leur site :

logo_nb
http://editions-nb.intexte.net



filet_blanc_blog


cadratin_dadada




Rechercher


Syndiquez ce blog XML