blog dominique autie

 

Lundi 15 novembre 2004

05: 29

 

Amoureuse cristallisation

 

Mantegna

Je referme l'essai Du Baroque [1] du philosophe et historien de l'art espagnol Eugenio d'Ors. J'avais acheté ce livre dès qu'il reparut en poche. Il me semblait n'en avoir rien retenu que je ne savais déjà, c'est-à-dire que d'Ors était le chef de file d'une faction qui considère que le baroque n'est pas une période de l'histoire de l'art, mais un système surtemporaire, un éon : à ce titre, et pour faire vite, Lascaux et les Romantiques ressortissent au baroque – qui ne saurait donc se laisser enclore entre le bûcher de Giordano Bruno (Rome, 1600) et la mort de Jean-Sébastien Bach (Leipzig, 1750). La querelle du baroque sévit lors d'une décade de Pontigny restée célèbre, en août 1931.

J'ai trouvé – pour deux euros de plus que le prix du livre de poche actuel, comme d'habitude – un exemplaire d'époque de la traduction du livre d'Eugenio d'Ors, dans la collection blanche de Gallimard. Je mentionne le fait car je tiens là l'exemple emblématique de la puissance de l'objet-livre sur ma pratique de la lecture : en poche, je tentais d'assimiler, sans passion, un essai de référence sur une question relevant de l'érudition ; dans sa facture de 1935, je sens la chaleur persistante du brasier qu'allumèrent, quatre années auparavant, une poignée d'intellectuels. Je n'en tire aucune gloire bibliophilique (je ne suis pas collectionneur, seulement fils d'ouvriers imprimeurs depuis trois générations) ni aucune morgue de maniaque des vieux papiers, c'est ainsi, c'est ma vie avec les livres.

Et force m'est de constater que l'ouvrage a bel et bien brûlé quelques heures entre mes doigts. Sa lecture m'a oxygéné, rechargé. Je ne cite que ce passage (page 139 de mon édition) : Nous avons, à ce sujet précisément, employé une seconde formule générale, que – limitée maintenant aux arts – nous appelons la formule de sa « gravitation ». Elle consiste à affirmer que dans la série des arts – musique, poésie, peinture, sculpture, architecture – chacun des termes occupe une position instable et tend, selon les époques, les écoles et les artistes, à revêtir les caractères de l'art immédiatement voisin. Ainsi, aux époques de classicisme, la musique devient poétique ; la poésie, picturale ; la peinture, sculpturale et la sculpture, architecturale. Réciproquement, aux époques de tendance baroque, la gravitation se produit en sens inverse : c'est l'architecte qui se fait sculpteur ; la sculpture, qui devient pittoresque ; la peinture et la poésie qui revêtent les caractères dynamiques propres à la musique. De même que toute sensibilité baroque tend au panthéisme, toute calligraphie baroque tend à la musique.

La messe (baroque) est dite.

Dans le texte d'ouverture de son livre – dont la composition elle-même est baroque à souhait –, d'Ors évoque le travail d'amoureuse cristallisation qui, de lectures en musées, l'a acheminé vers sa perception du baroque. Comment mieux dire la voie qu'empruntent nos curiosités passionnelles pour le monde qui, quelque souffrance qu'on en éprouve parfois, ne cesse de nous faire signe !

 

[1] Gallimard, 1935 ; disponible en collection de poche « Folio ».

Andrea Mantegna (1431-1506), plafond du palais ducal de Mantoue (Lombardie).

Christ de Mantegna

Mantegna est également l'auteur de ce Christ étonnant, que l'on peut voir à la Galleria Brera à Milan. Ces deux œuvres, antérieures de plus d'un siècle au début de la période que les fixistes du baroque défendent bec et ongles, semblent apporter de façon quasi narquoise de l'eau au moulin d'Eugenio d'Ors.

 

 

theresa_bernini
CE BLOG DISPOSE D'UN INDEX
Retrouvez une chronique ancienne
Naviguez par thèmes…
blanc
Cliquez ici
Permalien

Commentaires:

Cet article n'a pas de Commentaires pour le moment...

Les commentaires sont fermés pour cet article.

Dominique Autié
Dominique Autié
Quand le labeur
de vos journées
et les lectures
de vos nuits
vous tendent un seul
et même miroir
qui est l’écran
de votre ordinateur,
il y a urgence
à créer votre blog :
grâce au premier internaute
qui vous rend visite,
le cercle
cesse d’être vicieux.

Dominique Autié
Dominique Autié
Dominique Autié

juin 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
<<  <   >  >>
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30    
filet_dadada
filet_blanc_blog

LE PORTAIL intexte.net

Le blog de Dominique Autié
est développé sur le portail

intexte.net

logo_intexte
www.intexte.net

Agence d'édition
en ligne et hors ligne
de contenus pertinents.


*

Les éditions n&b
ont choisi le portail intexte.net
pour y développer leur site :

logo_nb
http://editions-nb.intexte.net



filet_blanc_blog


cadratin_dadada




Rechercher


Syndiquez ce blog XML