blog dominique autie

 

Dimanche 21 novembre 2004

08: 03

 

L'œuvre calligraphié

de Jacques le Roux

 

Jacques le Roux

Cher Jacques Le Roux,

Quel plaisir de découvrir votre site ! presque par hasard…

On a dû vous le dire (je l’espère, du moins), j’ai eu de vos nouvelles à deux reprises ces derniers mois : en commandant votre nouveau livre chez votre éditeur, qui m’avait adressé un bulletin de souscription ; et à Toulouse même, chez un artiste sculpteur qui devait vous transmettre mon salut après que nous avons chaleureusement parlé de vous.

Votre site est magnifique. Je crois que c’est une excellente initiative d’être présent sur Internet. Beaucoup de choses passent désormais par ce médium.

Un détail toutefois : lorsque vous procéderez à une prochaine mise à jour, voulez-vous, je vous prie, exiger qu’on corrige la faute qui, décidément, s’attache depuis l’origine au sous-titre du petit texte que la découverte enthousiaste de votre œuvre avait suscité, il y a bien des années [1]. Je suis heureux et fier de pouvoir supposer que vous le jugez encore, presque trente ans après, digne et significatif de votre œuvre. Pourtant, ce barbarisme est une sorte de maladie honteuse de la langue qui jette
la suspicion sur tous ceux qui ont part à l’existence de ces lignes (l’auteur qui a peut-être commis la faute par inculture et l’éditeur qui l’aurait reproduite à l'époque par négligence – ou introduite par ignorance, ce qui a été le cas –, aujourd’hui le webmaster qui s’autorise d’un texte fautif imprimé en 1978.)

Je vous saurai gré de faire retirer l'e excédentaire au mot calligraphié(e). Nul doute que L’œuvre calligraphié de Jacques le Roux, correctement accordé, sautera aux yeux d’un grand nombre de lecteurs qui croiront relever là une coquille. Mais, à tout prendre, vingt-six ans après les faits, je serai soulagé qu’une majorité bute enfin sur une faute de frappe qui n'existe pas, plutôt que de continuer à offrir aux quelques servants de la langue qui vous visitent le visage distordu d’un lexique piétiné.

Je reste profondément attaché à votre œuvre et vous assure, Cher Jacques le Roux, de mes pensées fidèles et très respectueusement cordiales.

 

[1] « Hommage au scribe – L'œuvre calligraphié de Jacques le Roux », in Jacques le Roux, Les Écritures, volume publié à l'occasion de l'exposition consacrée à Jacques le Roux au Centre national d'art et de culture Georges Pompidou, Éditions Jacques Brémond, 1978.

Jacques le Roux, calligraphie et peinture sur papier ancien, 1986.

 

Permalien

Commentaires:

Cet article n'a pas de Commentaires pour le moment...

Les commentaires sont fermés pour cet article.

Dominique Autié
Dominique Autié
Quand le labeur
de vos journées
et les lectures
de vos nuits
vous tendent un seul
et même miroir
qui est l’écran
de votre ordinateur,
il y a urgence
à créer votre blog :
grâce au premier internaute
qui vous rend visite,
le cercle
cesse d’être vicieux.

Dominique Autié
Dominique Autié
Dominique Autié

mars 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
<<  <   >  >>
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
filet_dadada
filet_blanc_blog

LE PORTAIL intexte.net

Le blog de Dominique Autié
est développé sur le portail

intexte.net

logo_intexte
www.intexte.net

Agence d'édition
en ligne et hors ligne
de contenus pertinents.


*

Les éditions n&b
ont choisi le portail intexte.net
pour y développer leur site :

logo_nb
http://editions-nb.intexte.net



filet_blanc_blog


cadratin_dadada




Rechercher


Syndiquez ce blog XML