blog dominique autie

 

Lundi 20 décembre 2004

05: 46

 

Le grain de la voix

 

 

Sapho

 

Je dispose sur mon ordinateur, depuis quelques jours, d'un logiciel qui transforme les enregistrements sur mini-cassettes en données numériques immédiatement archivables sur cédérom audio. Je ne saurais dire assez ma reconnaissance à cet ancien élève, fou d'informatique (devenu webdesigner de talent) pour m'avoir installé ce dispositif. Je dispose d'un grand nombre d'enregistrements dont je craignais que, le temps et la poussière aidant, ils ne finissent par s'estomper, virer au silence : outre quelques émissions auxquelles j'ai été invité à parution de mes livres, Sylvie Astorg a réalisé avec moi, pendant près de trois ans, un magazine littéraire hebdomadaire d'une heure en direct sur les ondes de Sud Radio ; nous recevions chaque semaine un écrivain, sans autre contrainte que nos propres choix. Nous disposons ainsi d'une petite collection d'archives sonores à laquelle nous tenons. J'ai également réalisé l'une des dernières interviews de Théodore Monod, dans son bureau du Muséum – entretien insolite sur le thème de la mort puisque je rédigeais à l'époque les dossiers du magazine de la Fédération française de crémation : Il faut dire à ces gens-là qu'il y a de la place dans le désert… a-t-il conclu avec malice (j'ai dû édulcorer dans mon papier, mais la bande magnétique reste un bien précieux souvenir de l'heure que j'ai passée auprès de cet homme d'exception).

Je vais donc pouvoir sauvegarder tout cela sur un support plus pratique que les cassettes, moins fragile certainement, duplicable à l'envi.

J'avais enregistré, en son temps, les deux heures d'un programme consacré à Pascal Quignard sur France Culture [1]. J'en extrais ce passage : « On n’a pas envie de trahir les états où l’on ne parle pas. La sensibilité est différente d’ailleurs que lorsqu’on parle. Il y a une façon de parler en se taisant : c’est écrire. Il peut se passer des journées entières ou des semaines sans que j’ouvre la bouche et c’est très agréable de vivre dans le langage sans qu’il passe les lèvres. Parce que l’essentiel du langage – il suffit d’écouter la vie de tous les jours –, c’est de la mort à l’état pur, de la pourriture à l’état pur : le discours politique, ou les religions, c’est une infection étrange ! Si je cherche à redonner, mot à mot, un petit peu de sens et de vie à chaque mot, c’est parce qu’ils sont tous morts ! Il faut un effort fou pour faire perdre même un peu de sémantisation aux mots ; la littérature désémantise, dans ce sens-là. C’est pour cela que je n’en fais pas une vertu. » La voix sombre de Pascal Quignard évoquant le silence me touche infiniment.

Sans doute me suis-je précipité sur ces deux cassettes parce que j'ai acquis, il y a quelque temps, le DVD d'un superbe documentaire télévisé [2] dans lequel, outre ce grain épais de la voix que je connaissais, j'ai découvert l'auteur des Petits Traités jouant Bach au piano.

Vivant sans télévision depuis des lustres et n'allant pour ainsi dire jamais au cinéma, de tels documents sonores et visuels exercent peut-être sur moi une séduction excessive. Il se peut aussi que cette sensibilité à la chair des êtres dont la langue m'accompagne soit le pendant de mon goût tactile – ce quasi-fétichisme de la chose imprimée – pour les livres qu'ils ont publiés.

 

[1] Le Bon Plaisir, France Culture, 21 février 1998.
[2] À mi-mots, film de Jacques Malaterre, mk2 Éditions.

Sapho, Pompéi.

 

Permalien

Commentaires:

Cet article n'a pas de Commentaires pour le moment...

Les commentaires sont fermés pour cet article.

Dominique Autié
Dominique Autié
Quand le labeur
de vos journées
et les lectures
de vos nuits
vous tendent un seul
et même miroir
qui est l’écran
de votre ordinateur,
il y a urgence
à créer votre blog :
grâce au premier internaute
qui vous rend visite,
le cercle
cesse d’être vicieux.

Dominique Autié
Dominique Autié
Dominique Autié

mars 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
<<  <   >  >>
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
filet_dadada
filet_blanc_blog

LE PORTAIL intexte.net

Le blog de Dominique Autié
est développé sur le portail

intexte.net

logo_intexte
www.intexte.net

Agence d'édition
en ligne et hors ligne
de contenus pertinents.


*

Les éditions n&b
ont choisi le portail intexte.net
pour y développer leur site :

logo_nb
http://editions-nb.intexte.net



filet_blanc_blog


cadratin_dadada




Rechercher


Syndiquez ce blog XML