blog dominique autie

 

Vendredi 31 décembre 2004

05: 46

 

De la survie en milieux hostiles

IV

 

(Courts manuels portatifs – 5)

 

 

Hypothèse : devant les pyramides de têtes élevées par Gengis Khan, devant les victimes des massacres de la Saint-Barthélemy ou celles de la grande peste, nos prédécesseurs mettant en place des cellules de soutien psychologique.
Imaginons l’allure qu’aurait l’Histoire.

*

Le totalitarisme n'est, somme toute, fatal aux civilisations que dans ses instances les moins ouvertement politiques, c'est-à-dire dans son exercice civil ordinaire. La petite jeune fille alexithymique qui sert le pain décongelé dans la viennoiserie située au coin de la rue est, activement, un redoutable agent du totalitarisme. En pleine responsabilité, sans la moindre circonstance atténuante. J'en suis absolument certain. Mais comment s'en justifier [d'une telle certitude] ? Et c'est très difficile, de plus en plus difficile, d'aller et venir dans un environnement où il est impossible de défendre cela, précisément, sans passer pour un redoutable cinglé.

*

[Pour être certain de ne pas perdre la référence]
Jean-Paul Curnier : « Toute forme de nouveauté a un goût de mort, parce qu’en chacune c’est à chaque fois une indocilité souveraine du monde qui tombe, un peu de monde en moins. » (Manifeste, Editions Léo Scheer, 2000, p. 82)

*

Une pédagogie efficace consisterait à apprendre à donner, et à refuser par principe tout partage. Les modes archaïques du don (potlatch) avaient parfaitement discerné le gouffre qui sépare les deux attitudes. Dans nombre de mythologies, du partage naît le Mal.

*

[Allergie]
Aux poils de chat, aux plumes de pigeons, aux acariens, à la laine mohair, au lait, aux fruits, aux fruits de mer, aux pépins de raisin, à la peau du raisin, au raisin blanc. À l’odeur du noir (du Noir ?).
L’essentiel consiste à être allergique à quelque chose d’aussi original, d’aussi improbable, d’aussi personnel que le prénom de son enfant – ce qui nous vaut des générations entières d’Amandine, de Vanessa et, bientôt, de Loana.
L’allergie est un mode féminin d’être au monde. Un style.
[D’où, toujours, leur grand étonnement à m’entendre éternuer en salves, sans raison.]

*

M’est venue ce matin, pour rendre compte d’un disque qu’on souhaitait me faire découvrir avec le secret projet que je l’apprécie, la notion de condom art : Échenoz et toute l’école minimaliste, essoufflée, light, cruellement française dans ses courtes limites à franchir la surface aseptisée du latex.
J’ai parlé de la honte d’appartenir à la génération (la mienne) des traîtres qui ont posé avec tant de complaisance le préservatif sur le membre de toute la génération de nos fils. Et du malheur muet de nos fils, quand ils produisent une musique telle que celle qu’il convenait que j’écoute.

*

[À moins que…]
Au sein de civilisations qui survalorisent les stades et les formes juvéniles du vivant, l’individu dispose de très courts moyens pour se garder d’assimiler le déclin de son corps avec une hypothétique dégradation du monde extérieur. Cette loi, dans son incontournable fatalité, rendrait compte d’un discours constant, dont la littérature porte trace (Musil dans L’homme sans qualités, Hesse dans Le Jeu des perles de verre, parmi bien d’autres) et qui donne chair à ce qu’on nomme, dans le commun, le « conflit des générations ».

*

Pour écrire heureux, publions cachés.

*

Je crois que la prochaine fois que j’aurai, si peu que ce soit, à justifier de ce que je suis, je couperai court en affirmant simplement que je suis un saint. D’ores et déjà un saint laïc, en route contre vents et marées vers une sainteté plus spirituelle, un martyr en voie de décharnement. Mais, quoi qu’il en soit, un saint. C’est, il me semble, le dernier grade qui se puisse encore revendiquer sans rougir.

* * *

 

Commentaires:

Commentaire de: Attila [Visiteur]
« On » t'emmerde !
Permalien Vendredi 31 décembre 2004 @ 11:41

Les commentaires sont fermés pour cet article.

Dominique Autié
Dominique Autié
Quand le labeur
de vos journées
et les lectures
de vos nuits
vous tendent un seul
et même miroir
qui est l’écran
de votre ordinateur,
il y a urgence
à créer votre blog :
grâce au premier internaute
qui vous rend visite,
le cercle
cesse d’être vicieux.

Dominique Autié
Dominique Autié
Dominique Autié

décembre 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
<<  <   >  >>
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
filet_dadada
filet_blanc_blog

LE PORTAIL intexte.net

Le blog de Dominique Autié
est développé sur le portail

intexte.net

logo_intexte
www.intexte.net

Agence d'édition
en ligne et hors ligne
de contenus pertinents.


*

Les éditions n&b
ont choisi le portail intexte.net
pour y développer leur site :

logo_nb
http://editions-nb.intexte.net



filet_blanc_blog


cadratin_dadada




Rechercher


Syndiquez ce blog XML