blog dominique autie

 

Vendredi 7 janvier 2005

05: 47

 

Méditation sur un verset de Gérard Manset

Post-scriptum

 

 

Unknown baby

 

This is a very sad story and I have no idea if this effort with emails will be successful, but it must be worth a try. Regards to all my contacts, nobody knows who this boy belongs to ! Please send this to all – we mean all ! – the people in your entire network. Looking for his family. The boy about 2 years, from Khoa Lak, is missing his parents. Nobody knows what country he comes from. If anyboy known him please contact us by phone : 076-249400-4 ext. 1336, 1339
or e-mail :
info@phuket-inter-hospital.co.th

 

[Jeudi, 13 h 30]
Le correspondant professionnel qui m'adresse à l'instant ce courrier électronique circulaire avec cette photographie en fichier attaché a cru bon faire précéder le message de ces mots malheureux : Je n'aime pas trop ça, mais sait-on jamais… que ne sauve pas un Bonne chance petit garçon à la ligne suivante.

Que n'aimez-vous pas trop, Monsieur mon correspondant, dans cette image ? Le soupçon qu'un tel message puisse couvrir un trafic d'enfant ? – oui, vous avez bien lu la presse, il s'agit là d'un risque majeur, relevé par la communauté internationale, dans le même temps que la menace d'épidémies fulgurantes parmi les populations sinistrées. Rassurez-vous, à l'heure où j'écris ce texte en toute hâte, le site du Phuket International Hospital (sur lequel était domiciliée l'adresse électronique ci-dessus) confirme que la grand-mère de ce petit garçon s'est présentée pour le prendre en charge.

Alors quoi ? C'est le regard de cet enfant, qui ne vous supplie de rien – qui ne semble pas partager notre propre vision de la tragédie ? l'environnement clean, assez sécurisé somme toute, dans lequel a été pris ce cliché ? – une très mauvaise icône compassionnelle, si je vous comprends bien. Au point que tout le message du Phuket International Hospital en devient louche, à vos yeux. Pourtant, vous recevez et vous contribuez à acheminer chaque jour des informations à la traçabilité [le concept vous semble correct ?] bien moins transparente que ce message lancé sur la Toile. Mais des journalistes les ont choisies pour vous, et ils ont soigneusement sélectionné les bons clichés qui les accompagnent. Vous n'aimez pas trop qu'une image, aujourd'hui, vous parvienne sans ce filtre, c'est cela ?

Je ne peux, au-delà du factuel, m'empêcher d'entendre, en bande-son de cette photographie, les paroles de Matrice, l'une des chansons les plus enténébrées de Gérard Manset :
Les enfants du paradis sont les enfants sur terre / aux paupières arrondies, à l'iris délétère / ils sont venus sur terre / sans rien demander / comme une pluie d'hiver / sur une ville inondée.

Car si c'était la peur qui vous raidissait de la sorte, Monsieur mon correspondant… la peur que les enfants de cette Terre cessent bientôt de nous regarder, comme sur cette photographie ?

 

 

 

souris_index

CE BLOG DISPOSE D'UN INDEX
Retrouvez une chronique ancienne
Naviguez par thèmes…
blanc
Cliquez ici

Commentaires:

Commentaire de: Si ... [Visiteur] · http://me.home.com/
Je pense que vous vous trompez. Vous n'analysez pas ici la phrase d'introduction de votre 'correspondant'... Vous dites autre chose.
Pensez vous vraiment y lire tout cela ?
Le site est propre : S'il avait été sale, vous auriez utilisé le meme argument.
L'enfant ne nous regarde pas : S'il nous avait regardé, votre argumentaire fonctionnait toujours ...
Bonne conscience ? Recherche de 'gens vraiment trop méchants' ... S'affirmer différent. En culpabilisant la communauté et faire montre de s'en extirper.

La chanson de Manset dit exactement le contraire. Elle me parle parce que l'auteur parle de lui, de nous !!! comme j'aurais pu parlé de moi si j'avais su. Il assume toutes ces choses que l'on se cache ... Réécoutez le SVP.

Et comme dirait l'autre : Au dela du factuel

;o)
Permalien Jeudi 17 novembre 2005 @ 00:13

Les commentaires sont fermés pour cet article.

Dominique Autié
Dominique Autié
Quand le labeur
de vos journées
et les lectures
de vos nuits
vous tendent un seul
et même miroir
qui est l’écran
de votre ordinateur,
il y a urgence
à créer votre blog :
grâce au premier internaute
qui vous rend visite,
le cercle
cesse d’être vicieux.

Dominique Autié
Dominique Autié
Dominique Autié

juin 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
<<  <   >  >>
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30    
filet_dadada
filet_blanc_blog

LE PORTAIL intexte.net

Le blog de Dominique Autié
est développé sur le portail

intexte.net

logo_intexte
www.intexte.net

Agence d'édition
en ligne et hors ligne
de contenus pertinents.


*

Les éditions n&b
ont choisi le portail intexte.net
pour y développer leur site :

logo_nb
http://editions-nb.intexte.net



filet_blanc_blog


cadratin_dadada




Rechercher


Syndiquez ce blog XML