blog dominique autie

 

Dimanche 16 janvier 2005

07: 14

 

La page fantôme

 

Palimpseste

Acquis pour deux euros, aux puces, un exemplaire de 1963 du roman de Dos Passos, La Grande Époque, dans la collection « Du monde entier » de Gallimard.

En le couvrant de papier cristal, je me rends compte que la première page du texte comporte, en haut à gauche, une dédicace affreusement salopée au stylo à bille (Bonne fête des mères) et que la page de grand titre a été arrachée.

Au prix d’une longue demi-heure de travail, je parviens, à restaurer la page maculée (la gomme n’y a pas suffi, il m’a fallu recourir à une couche de correcteur liquide, que je ponce une fois séché au papier de verre : le Temps parachève, en général, le travail de cicatrisation du papier) et décide de ne pas ranger le roman de Dos Passos à sa place dans le rayon américain, mais d’en commencer la lecture le soir même, pour me divertir des essais passablement érudits que je consomme en flux tendu ces temps-ci.

Impossible de lire attentivement quelques pages d'affilée : de façon lancinante, ce grand titre manque, le livre est sans frontispice, il pèse dans ma main d’un poids étrange, il dessine une figure scalène sous mes yeux.

J’ai dû reposer le volume. Le lendemain, j’ai cliché en noir et blanc, sur le scanner de bureau, la page de couverture. À l’aide d’un logiciel graphique, j’ai gommé la sphère qui sert d’emblème à la collection « Du monde entier » et j’ai ainsi recomposé une page de grand titre crédible. Parmi les papiers que j’utilise pour mes travaux d’édition artisanale, j’ai trouvé une feuille dont la couleur et la texture s’approchaient du bouffant de 1963. Une fois imprimée, la page a été découpée et encollée, avec mille précautions. Si ce n’est qu’il manque le copyright au verso, l’illusion est parfaite. Suffisante, en tout cas, pour que j’aie repris ma lecture…

[… suspendue à la page 55, tant le récit me semble souffrir d’une pénible claudication qui jure, dans ma mémoire, avec la vitesse tranchante de Manhattan Transfer, lu il y a une dizaine d’années. J’en suis réduit, toutefois, à m’interroger sur un quelconque déficit qu’auraient durablement creusé les malversations commises avant moi sur les quatre premières pages du volume qui vient de me tomber des mains.]

 

Palimpseste : Le livre de prières - Euchologion. L'écriture, datant du Xe siècle, est constituée d'une copie de deux traités d'Archimède. On pense que les originaux de ces textes ont disparu lors de l'incendie de la bibliothèque d'Alexandrie. Au XIIe ou au XIIIe siècle, le support a été gratté. Il a été réutilisé, en le tournant de 90°, pour accueillir le texte d'un livre de prières en langue grecque.

 

Permalien

Commentaires:

Cet article n'a pas de Commentaires pour le moment...

Les commentaires sont fermés pour cet article.

Dominique Autié
Dominique Autié
Quand le labeur
de vos journées
et les lectures
de vos nuits
vous tendent un seul
et même miroir
qui est l’écran
de votre ordinateur,
il y a urgence
à créer votre blog :
grâce au premier internaute
qui vous rend visite,
le cercle
cesse d’être vicieux.

Dominique Autié
Dominique Autié
Dominique Autié

octobre 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
<<  <   >  >>
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          
filet_dadada
filet_blanc_blog

LE PORTAIL intexte.net

Le blog de Dominique Autié
est développé sur le portail

intexte.net

logo_intexte
www.intexte.net

Agence d'édition
en ligne et hors ligne
de contenus pertinents.


*

Les éditions n&b
ont choisi le portail intexte.net
pour y développer leur site :

logo_nb
http://editions-nb.intexte.net



filet_blanc_blog


cadratin_dadada




Rechercher


Syndiquez ce blog XML