blog dominique autie

 

Mercredi 8 juin 2005

06: 48

 

Imprimerie nationale
Le scandale de l'Imprimerie nationale
Il est encore temps de se battre

 

poincons

 

Je reproduis ci-dessous l'intégralité du message d'information reçu ce lundi du Collectif Garamonpatrimoine. Sous le titre Chronique d'un désastre, j'avais déjà attiré votre attention sur le drame qui se joue ces temps-ci et l'urgence de rejoindre ceux qui se battent pour éviter le pire.

 

«
Voici bientôt un an que nous avons lancé cette campagne de signatures pour « sauver le patrimoine de l'Imprimerie nationale » à laquelle vous avez participé et dont vous avez demandé à être
tenu(e) au courant.

Le site http://www.garamonpatrimoine.org donne en permanence l'état d'avancement de notre action commune. Hélas, il ne se passe rien de bien rassurant et la faute n'est pas imputable qu'à l'actualité (tsunami, otages, pape, référendum…). Les médias ont répercuté notre appel (avec notamment des articles importants dans Télérama (décembre 2004), Le Monde (20-21 février 2003), Arts & Métiers du Livre (décembre 2004), etc. [voir les coupures de presse sur le site]. Sans oublier TF1 (20-heures du 11 mai et 13-heures du 2 juin 2005). C'est bien insuffisant pour provoquer dans l'opinion une émotion d'envergure qui obligerait le gouvernement à donner de véritables réponses.

Nous avons recueilli environ 21 500 signatures (liste sur le site) qui ont été remises au président de la République le 14 avril 2005 avec la pétition elle-même. Nous n'avons pas reçu de réponse du président de la République depuis cette date.

Les licenciements et les transferts des matériels de l' ex-Imprimerie nationale sont très avancés. En ce qui concerne le Cabinet des poinçons, la bibliothèque et l'Atelier du livre, un site « provisoire » a été loué à Ivry, mais trop petit pour accueillir tout le matériel et tout le personnel.

On n'a donc pas beaucoup avancé depuis l'été dernier.

Persuadés qu'il ne peut y avoir de solution que par un projet plus ambitieux que le seul sauvetage d'un musée de l'IN (fût-il vivant), nous avons cherché à faire concrétiser notre projet CITÉ qui tient compte du concept d'étude (formation, enseignement, recherche, etc.).

Le département de la Seine-Saint-Denis, la Ville de Bobigny et l'Université de Paris-XIII semblent notamment très intéressés pour accueillir ce « Conservatoire de l'Imprimerie, de la Typographie et de l'Écrit » sur le site de l'ancienne imprimerie de L'Illustration. C'est déjà un campus universitaire, et il est appelé à se développer fortement dans les années qui viennent. Ce serait là un cadre idéal pour faire vivre le patrimoine et les savoir-faire de l'Imprimerie nationale au contact d'étudiants et de chercheurs.

Cela permettrait de donner au projet CITÉ ses axes de développement nécessaires : sauvegarde du patrimoine et dynamique d'innovation, en impliquant bien sûr l'École Estienne avec qui serait élaboré tout ce qui
concerne les formations aux métiers du livre.

Au niveau de l'École Estienne, de l'Université Paris-XIII et des élus des collectivités territoriales oncernées, il s'agit d'une vraie mobilisation, bien au-delà de la sensibilisation. Mais c'est toujours du ministère des Finances que dépend directement et concrètement ce patrimoine, et rien de concret ou de prometteur n'est à noter jusqu'ici du côté du pouvoir exécutif.

Ce sont les ministres (des Finances, de l'Éducation nationale et de la Culture) qu'il nous faut convaincre (nous les avons contactés, avant le référendum, sur leur titre, sans les nommer, par précaution), ainsi que le président de la République, dont l'arbitrage pourrait également débloquer cette situation intenable s'il en avait le souci.

Nous espérons également pour cela l'aide directe de personnalités influentes. Car si bon nombre de personnalités ont signé notre pétition,seule leur implication directe, efficace et désintéressée, sera susceptible d'aider à faire pencher la balance, pour que le gouvernement ne puisse pas rester plus longtemps sans réponse.

Nous refusons de céder devant le silence et l'inaction de nos gouvernants. Nous ne voulons pas d'une Île Séguin. Il est encore possible de signer la pétition depuis notre site ou à l'adresse suivante :
http://www.lapetition.com/sign1.cfm?numero=937.
N'hésitez pas à en diffuser l'adresse à ceux qui n'ont pas encore signé.

Merci encore pour votre soutien.

Pour le Collectif Garamonpatrimoine,
Jacques André.

 

Poinçons de corps 144. Imprimerie nationale, Cabinet des poinçons. © Graphê.

 

Permalien

Commentaires:

Cet article n'a pas de Commentaires pour le moment...

Les commentaires sont fermés pour cet article.

Dominique Autié
Dominique Autié
Quand le labeur
de vos journées
et les lectures
de vos nuits
vous tendent un seul
et même miroir
qui est l’écran
de votre ordinateur,
il y a urgence
à créer votre blog :
grâce au premier internaute
qui vous rend visite,
le cercle
cesse d’être vicieux.

Dominique Autié
Dominique Autié
Dominique Autié

octobre 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
<<  <   >  >>
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          
filet_dadada
filet_blanc_blog

LE PORTAIL intexte.net

Le blog de Dominique Autié
est développé sur le portail

intexte.net

logo_intexte
www.intexte.net

Agence d'édition
en ligne et hors ligne
de contenus pertinents.


*

Les éditions n&b
ont choisi le portail intexte.net
pour y développer leur site :

logo_nb
http://editions-nb.intexte.net



filet_blanc_blog


cadratin_dadada




Rechercher


Syndiquez ce blog XML