blog dominique autie

 

Lundi 18 juillet 2005

07: 06

 

La promenade du dindon

 

De la survie en milieux hostiles [XI]
(Courts manuels portatifs – 13)

 

dindons

 

Juillet venu, ils recommencent à défiler devant la table où je prends mon double express, un livre ouvert à la main. [J'anticipe l'objection : comment se fait-il que je les voie, puisque je lis ? On ne peut pas ne pas les voir, comme on disait, de mon temps : c'est fait pour. Pour qu'on ne voie qu'eux.]

Bermuda et tongs, le dindon parade un pas en retrait, petit chef tout cuir dans sa tête onze mois par an qui se fait fouetter par le grand capital ou, s'il est fonctionnaire, par le petit chef de la marche immédiatement au-dessus, c'est kif-kif. Devant lui, madame, qui regarde passer les vitrines. Dans les environs, l'aîné, le nez dans l'acné, l'entrejambe entre les genoux et la cheville (il leur réserve les dreadlocks pour la rentrée) ; et le petit ou la petite dernière, qui sautille.

Au centre de la harde, elle, dont la sainte famille processionne pour acheminer vers on ne sait quel sanctuaire du dieu Häagen-Dazs sa puberté naissante comme on faisait, jadis, traverser la ville au saint sacrement, aux reliques ou à la statue de la Vierge noire.

Elle a ses premiers seins depuis l'hiver, qui tendent la brassière. Elle a demandé un chausse-pied quand, à bout d'arguments, elle s'est enfin trouvée aux prises avec un jean taille basse. Au verso, un bébé cobra trempe la queue dans l'élastique du string – cette année, ce n'est qu'un tatoo-décalco, il faut quand même pas exagérer.

Elle n'est encore qu'apprentie femme à mi-temps – une fois sur deux elle se chamaille avec le petit frère, mais il y a une chance pour que vous la voyiez s'essayer à marcher à la godille, à se doter du regard vide qu'il conviendra de renvoyer aux regards qu'on tremblera bientôt de ne pas susciter.

La rage me prend toujours de poser mon livre et de me lever. Je suis à deux doigts d'empoigner le dindon par le tee-shirt ou le polo et de le plaquer contre le mur ou la carrosserie la plus proche : C'est à toi, salopard, cette petite basse-cour ? C'est toi qui commandes ou non ? Réponds, vite, dépêche-toi, je sens que je m'énerve. Non, mais tu as vu ça ? Ta gamine, tu n'as donc pas ton mot à dire, t'en es là ? Et tu n'as pas peur ? Tu sais de quoi elle a l'air ? Et toi, tu t'es vu ?

Nul doute qu'il se croirait agressé par un fou.

Ou par un pédophile en puissance. D'ailleurs, il n'est pas dit que cette chronique n'attire l'attention de quelque militant égaré dans la blogosphère qui cafte à son association, ou celle des vigies du big brother panscopique payé pour voir partout de possibles homophobes, violeurs d'enfants et harceleurs récidivistes à enficher.

Le dindon, lui, peut processionner en paix. Il est une espèce protégée.

 

Photo pour album de famille, D.R.

 

Commentaires:

Commentaire de: cedric [Visiteur]
Il semble devoir y avoir un tiret entre les deux boules "Häagen" et "Dazs".

P.-S. : Quelle belle photo de deux specimens de dindon à casquette s'accouplant avec des dindons à queue circulaire. Les bons éthologues auront également remarqué que c'est le dindonum casquettum à lunettes qui prend le plus de plaisir lors de l'accouplement !
Permalien Lundi 18 juillet 2005 @ 10:13
Commentaire de: phineus [Visiteur]
Ah mais que ça me réjouit ! Je les vois comme s'ils étaient devant moi.
Permalien Lundi 18 juillet 2005 @ 12:53
Commentaire de: Vincent [Visiteur]
C'est bien ici où on peut corriger les fautes des autres ?

N'y aurait-il pas un "s" à "C'est toi qui commande" ?

P.S. : Il semble y avoir une lointaine parenté entre vos dindons et les Fâcheux de cette page : http://www.maison-page.net/Fac.html
Permalien Lundi 18 juillet 2005 @ 14:49
Commentaire de: admin [Membre]
Oui, c’est bien ici !
Et vous avez parfaitement raison. Un grand merci. À ma décharge, les 39° qu’il faisait à Toulouse ces derniers jours, avec l’hygrométrie de l’Inde centrale à la clé…
Ce qui est une circonstance atténuante, en aucun cas motif de non-lieu !
Et merci pour ce lien savoureux.
Cordialement à vous.
D.A.
Permalien Lundi 18 juillet 2005 @ 15:02
Commentaire de: admin [Membre]
Commentaire d'Emmanuelle [Sage comme une image]

Adolescence, quand tu nous tiens! Essayer de faire marcher un ado droit et sans détour me paraît être aussi simple que d'apprendre à chat à dire merci. Maîtriser leur tenue vestimentaire, qui est, quoi qu'on en pense, le passeport pour l'intégration et la valorisation dans les communautés adolescentes, est à mon avis, le défi le plus complexe qui soit, même lorsque l'on est un parent plein de bonne volonté. Laisser à son ado boutonneux la liberté de s'habiller en pyjama avec des manches qui nettoient le trottoir n'est peut-être qu'un moindre mal lorsque l'on sait les dérives dans lesquelles ces personnalités en construction peuvent être entraînées.
Quant au dindon, celui qui se dandine sur les plages du bord de mer acquitain est pas mal dans son genre aussi, accompagné de sa dinde à colliers et bermudas, permanentée et maquillée pour la baignade. Le zoo de Vincennes fait faillite, mais la relève est assurée.

Permalien Mardi 19 juillet 2005 @ 09:39
Commentaire de: de Lucenay [Visiteur]
Tout est juste, mais pourquoi avoir choisi le superbe dindon comme totem de ces beaufs !?
Je me souviens d'avoir attendu une bonne heure dans la cour d'un prieuré orthodoxe, que les moines sortent de l'office, en contemplant un superbe dindon que notre présence dérangeait. Il était assez vieux, avec toutes sortes d'excroissances sur la tête de couleurs diverses, et il faisait périodiquement une sorte de parade guerrière mais prudente dans notre direction. Le clou était un bruit produit par ses plumes qui déclenchait un petit tonnerre et faisait se lever la poussiere. Je n'ai pas compris comment il procédait mais c'était très réussi. Les Indiens ont tout copié sur lui !
Permalien Vendredi 22 juillet 2005 @ 11:10

Les commentaires sont fermés pour cet article.

Dominique Autié
Dominique Autié
Quand le labeur
de vos journées
et les lectures
de vos nuits
vous tendent un seul
et même miroir
qui est l’écran
de votre ordinateur,
il y a urgence
à créer votre blog :
grâce au premier internaute
qui vous rend visite,
le cercle
cesse d’être vicieux.

Dominique Autié
Dominique Autié
Dominique Autié

juin 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
<<  <   >  >>
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30    
filet_dadada
filet_blanc_blog

LE PORTAIL intexte.net

Le blog de Dominique Autié
est développé sur le portail

intexte.net

logo_intexte
www.intexte.net

Agence d'édition
en ligne et hors ligne
de contenus pertinents.


*

Les éditions n&b
ont choisi le portail intexte.net
pour y développer leur site :

logo_nb
http://editions-nb.intexte.net



filet_blanc_blog


cadratin_dadada




Rechercher


Syndiquez ce blog XML