blog dominique autie

 

Vendredi 22 juillet 2005

06: 43

L'ordinaire et le propre des livresPetite philocalie

 

 

4 – Du cristal

 

 

cristal

 

Un temps, les fleuristes et les lecteurs soigneux ont utilisé cette même feuille pour ses vertus : imperméabilité, siccité, délicate opacité translucide – elle scelle en celant, sans toutefois masquer. Les entomologistes l'utilisent pour leurs papillotes.

*

Un livre qui reste plusieurs jours non couvert dans l'environnement de ma table de travail est mauvais signe : spécimen remis par un imprimeur, ouvrage reçu d'un correspondant importun, livre en transit… Un hôte attentif pourrait décompter les rares entorses au principe d'appropriation dont témoigne la feuille de cristal sur chacun des livres qui se trouvent ici.

*

Je trouve, sur les marchés aux livres et chez les bouquinistes, des exemplaires recouverts de cristal. Les libraires d'ancien procèdent de moins en moins à ce soin – que d'aucuns jugeront relever de la thanatopraxie – avant de remettre en circulation le volume (manque de temps, pénurie du matériau – voir infra). De sorte qu'il s'agit, le plus souvent, d'un cristal marqué par le temps, par l'usage : une patine, rarement une décrépitude. Je m'étonne toujours des innombrables modes de pliage de la feuille de cristal utilisés. Au point, me semble-t-il, que chaque lecteur, chaque libraire, applique une méthode qui lui est propre. Cela est particulièrement sensible dans la façon de préparer les coiffes (le rempli, en tête et en pied, qui libère les rabats pour l'intérieur des plats de couverture et qui habille, en les consolidant, la partie supérieure et la partie basse du dos [1]). Comme on fait son lit…

*

Bien que les fleuristes en aient abandonné l'usage depuis longtemps, le papier cristal s'achetait encore couramment au poids chez les grossistes de l'emballage et les magasins spécialisés dans les fournitures pour la reliure. Voilà trois ans que les quelques points de vente que je connaissais à Paris – et mon unique fournisseur toulousain – ne tiennent plus la référence. Chez ce dernier, je me suis vu proposer, en feuilles à l'unité, un cristal laiteux, au toucher déplaisant, trouble. Je ne sais pas ce que vous avez tous contre ce papier, décidément, m'a rétorqué une petite vendeuse intérimaire en tournant les talons (string rose indien, piéride du chou en L2/L3). Le samedi suivant, au marché aux livres de la place Saint-Étienne, j'ai salué par hasard les deux lecteurs qui m'avaient précédé en début de semaine rue Cujas, chez Méric, papetier à Toulouse depuis 1883.

*

Le cristal parle à la vue : une douceur des tranches, lisible sur les rayonnages quand toute une bibliothèque est ainsi traitée. Mais, dans le colloque singulier du volume et des doigts, c'est par le toucher et l'ouïe – surtout – que le lecteur est flatté : un frêle bruissement indique qu'un livre vit tandis que vous en tournez les pages – et cela peut devenir une plainte, par un coup de vent qui soudain froisse la jupe, manque de l'arracher (il suffit, un jour de vent d'autan, que le volume soit posé près de la fenêtre !), voire au contact d'un objet froid – montre, lunettes, clés – qu'un tiers [ou vous-même soudain requis par quelque urgence] jette sur le livre qui se trouvait là.

*

[Me vient cette image, elle n'est pas assurée, mais elle pointe, je l'accueille.]
Je lis (comme un ronronnement du cristal, dans les aigus) – le chat, lové, dort sans dormir.

*

– TOC ?
Je tope là !

*
À suivre.

 

[1] On trouvera sur le site de livres anciens Galaxidion (complémentaire, pour la recherche de livres anciens ou épuisé, du portail livre-rare-book) un précieux Petit glossaire du bibliophile et de l'amateur de livres.

Feuille de papier cristal (cliché D.A.)

 

 

1 – Du papier 2 – De la typographie 3 – Du fil 4 – Du cristal
5 – De quelques exemplaires non tant rares que précieux
6 – Coups et blessures 7 – Les livres scolaires de Jean Henri Fabre
8 – Notes à l'encre 9 – De quelques feuillets glissés dans les livres
10 – Ceci n'est pas un coupe-papier 11 – Grands fonds (Payot)
12 – Un prêté n'est jamais un rendu 13 – Lignes courbes, faux carrés
14 – Chaleur des livres 15 – Les bibliophiles ont une âme
16 – Plis, remplis, replis 17 – De la serpente 18 – Nus de l'Inde
19 – Visite aux livres (Georges de Lucenay, libraire d'ancien)
20 – Livres d'angles 21 – Livres reliés
22 – Tu puer æternus par Olivier Bruley

 

index_garamond

Commentaires:

Commentaire de: Clemente [Visiteur]
Cher Dominique
Merci pour votre texte (quelle enthousiasmante
trouvaille que ce piéride du chou en L2-L3 !).
Bien cordialement, à bientôt pour un café ?
Joseph
Permalien Vendredi 22 juillet 2005 @ 09:20
Commentaire de: cedric [Visiteur]

Un 's' ne fut-il pas omis quand 'leur papillotes' vous écriviez? A moins que je ne m'abuse?...En tout cas, je m'amuse.
Permalien Vendredi 22 juillet 2005 @ 10:21
Commentaire de: Vrai Parisien [Visiteur] · http://vraiparisien.hautetfort.com/
Quel plaisir que de s'apercevoir que l'on n'est pas seul à partager une innocente mais constante passion : il m'est quant à moi arrivé de n'acheter un vieux livre que parce qu'il était couvert de papier cristal (ou parce que ses pages n'en étaient pas encore coupées...). Effectivement, c'est plaisir pour le toucher, l'oeil et l'ouie.
Permalien Vendredi 22 juillet 2005 @ 20:55
Commentaire de: Marc Briand [Visiteur] · http://catherine.briand.club.fr/index.html
J'aime beaucoup la photo: matière et composition très délicate.
Pour le texte je ne puis que souscrire.Il serait catastrophique de voir disparaître le cristal: les livres seraient en danger car si les diamants sont éternels le cristal se défait avec le temps. Ainsi je couvre les nouveaux livres et je recouvre les anciens...Jusqu'à quand?
Permalien Samedi 23 juillet 2005 @ 20:02
Commentaire de: Jacques Layani [Visiteur]
A Paris, on trouve toujours du papier cristal chez Gibert, boulevard Saint-Michel (au premier étage du magasin "Beaux-Arts"), par rouleaux de dix feuilles. Mais ce n'est plus le même, c'est vrai. Il est moins pâle, plus vert même, et peut-être plus épais.

Permalien Mardi 2 août 2005 @ 15:43
Commentaire de: Louis Armel [Visiteur]
Je regrette d'avoir peu à peu dé-cristallisé mes livres, faute de trouver des fournisseurs qui connaissent ne serait-ce que le nom de ce papier.
Peut-être, comme Christo, je recouvrirais quelque Bibliothèque nationale, aux murs ouverts trop transparents, de feuilles géantes et cristallines.
Permalien Mardi 20 décembre 2005 @ 00:09
Commentaire de: Jean-Pierre [Visiteur]
S'il vous plaît... auprès de quels fournisseurs peut-on encore trouver du bon, du beau, du vrai papier cristal ?
Vite... des adresses ! des adresses !
Permalien Samedi 3 juin 2006 @ 19:49
Commentaire de: Mathilde [Visiteur]
bonjour, en cherchant sur internet, je n'ai pas trouvé de fournisseur de papier cristal, je n'arrive pas à en trouver pour protéger mes dessins au pastel à l'huile, c'est pourtant la meilleure protection qui existe. Quelqu'un pourrait-il me donner des adresses de fournisseurs? Merci
Permalien Vendredi 21 juillet 2006 @ 10:37
Commentaire de: Mikael [Visiteur] · http://www.mikaelhirsch.com
Voila quelques jours que je musarde sur ce site aux ramifications intéressantes. J'y retrouve des thèmes qui me sont chères et vous remercie par conséquent d'avoir involontairement d'abrégé ma cyber-solitude. J'ai moi-même grandi dans l'environnement d'un ailleul bibliophile. J'ai longtemps cru que tous les livres étaient vendus sans être coupés et recouverts de la précieuse feuilles craquante. Quelle ne fut pas ma déception jorsque je pris conscience de la dure réalité. Le papier cristal fait aujourd'hui office de curiosité fétichiste pour bouquineur sensuel. On continue pourtant d'en trouver, notamment chez Graphigro, à paris 11è, où je m'approvisionne. Lorsque j'offre un livre neuf de chez José Corti, on me regarde généralement avec une certaine tristesse, un peu comme si j'étais un imbécile. - tu as vu que les feuilles n'étaient pas séparées, m'inflige-t-on invariablement. Tu as dû te faire refilé un exemplaire défectueux. Je me sens désormais moins seul. merci
Permalien Jeudi 27 juillet 2006 @ 22:46
Commentaire de: trémoreux [Visiteur]
pourriez vous m'indiquer s'il vous plait, une adresse pour commander du papier crystal ( à motif: motif araignée) pour mon livre d'enluminure que je dois relier fin aout? merci d'avance
Permalien Samedi 29 juillet 2006 @ 23:00

Les commentaires sont fermés pour cet article.

Dominique Autié
Dominique Autié
Quand le labeur
de vos journées
et les lectures
de vos nuits
vous tendent un seul
et même miroir
qui est l’écran
de votre ordinateur,
il y a urgence
à créer votre blog :
grâce au premier internaute
qui vous rend visite,
le cercle
cesse d’être vicieux.

Dominique Autié
Dominique Autié
Dominique Autié

septembre 2019
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
<<  <   >  >>
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30
filet_dadada
filet_blanc_blog

LE PORTAIL intexte.net

Le blog de Dominique Autié
est développé sur le portail

intexte.net

logo_intexte
www.intexte.net

Agence d'édition
en ligne et hors ligne
de contenus pertinents.


*

Les éditions n&b
ont choisi le portail intexte.net
pour y développer leur site :

logo_nb
http://editions-nb.intexte.net



filet_blanc_blog


cadratin_dadada




Rechercher


Syndiquez ce blog XML